L'analyse d' Antoine Lesné

Surfer sur les cycles économiques en jouant les secteurs

Funds Magazine - 23 novembre 2015 - Antoine Lesné, SSGA

A long terme, une stratégie visant à sur- ou sous-pondérer certains secteurs (groupes de sociétés aux activités similaires) en fonction des phases du cycle économique peut s’avérer fructueuse, à condition de bien identifier ces phases.

L’investissement sectoriel peut offrir des corrélations réduites entre les composants de la stratégie, une dispersion plus importante des performances et des expositions précises, ce qui donne de la souplesse aux investisseurs. Depuis la fin de l’assouplissement quantitatif en octobre dernier et en prévision d’un éventuel relèvement des taux américains, il constitue alors une stratégie efficace pour équilibrer le cycle risque/performance et rendre les portefeuilles des investisseurs plus résistants.

Capter la performance sectorielle à travers différents cycles économiques

La performance de différents secteurs varie considérablement plus que celle des segments de style du marché, et ce à plusieurs étapes du cycle économique. En effet, les secteurs bénéficient tous, à différents degrés et à différents moments, de la reprise économique. Ainsi, les secteurs sensibles aux taux d’intérêt, tels que les biens de consommation non courante et le secteur financier, profitent plus du début de la reprise, car les consommateurs, plus confiants, empruntent pour acheter tant que les taux d’intérêt sont encore bas. Lorsque la reprise se confirme, les secteurs sensibles au contexte économique tels que l’industrie, les technologies de l’information et les matières premières gagnent généralement du terrain à mesure que leurs ventes progressent. Dans la phase de ralentissement du cycle économique, la performance sectorielle varie considérablement. Les secteurs les moins sensibles au contexte économique qui répondent aux besoins vitaux (santé et biens de consommation courante) ont alors tendance à bien se comporter. En revanche, les secteurs cycliques tels que l’énergie, l’industrie et les technologies de l’information sous-performent le plus souvent, car leur croissance est étroitement liée aux aléas de l’économie.
Ces différences de performances peuvent être exploitées par les investisseurs afin de générer plus d’alpha pour leurs portefeuilles en capturant la performance des secteurs en pleine expansion et en sous-pondérant ceux qui restent à la traîne. De plus, en s’éloignant des secteurs qui sous-performent en période de ralentissement économique et en privilégiant les plus résistants, les investisseurs peuvent s’appuyer sur une stratégie de rotation sectorielle afin de réduire l’effet de la volatilité sur leurs portefeuilles, et donc maîtriser le risque.

Relèvement des taux de la Fed : quel impact sur les secteurs en période de resserrement monétaire ?

Le durcissement de la politique de la Fed coïncide en principe avec la phase d’expansion du cycle économique. Actuellement, l’objectif de la Fed est de ramener les taux d’intérêt à des niveaux normaux, puisque les fondamentaux de l’économie semblent à présent plus solides.
On observe que, lors de précédentes périodes de hausse des taux, les secteurs cycliques (biens de consommation non courante, secteur financier, matières premières et industrie) maintiennent normalement une corrélation positive avec le reste du marché. Cependant, leur corrélation mutuelle a tendance à diminuer, tandis que la dispersion augmente par rapport aux styles. Quant aux performances des indices de styles, on ne constate aucune cohérence d’un cycle de resserrement monétaire à l’autre, à part qu’elles sont similaires à celle du marché dans son ensemble.

Stratégie sectorielle : une approche nuancée et souple

Une approche sectorielle offre ainsi aux investisseurs la possibilité d’exploiter les tendances économiques qui ont des répercussions directes sur la performance de certains secteurs. Adopter une stratégie de rotation sectorielle permet d’exprimer une vue de marché forte, sans toutefois prendre un risque idiosyncrasique aussi élevé qu’en investissant dans une seule action. Les ETF sont un moyen économique, efficace et simple de profiter des avantages d’un investissement sectoriel précis et de stratégies de rotation sectorielle.