Actualités

Climat

Amundi, HSBC GAM et Sycomore AM ont été retenues par le Fonds de Place " Objectif Climat "

Funds Weekly - 25 juin 2020

Créé fin 2019, le Fonds de Place « Objectif Climat », qui rassemble 12 investisseurs institutionnels coordonnés par la Caisse des Dépôts, a dévoilé les noms des trois assets managers retenus pour la gestion des trois fonds climat. L’appel d’offres, qui avait mobilisé une quarantaine de sociétés de gestion, a été remporté par Amundi et Sycomore Asset Management pour la gestion de deux fonds d’actions cotées et par HSBC Global Asset Management pour gérer un fonds d’obligations d’entreprises. Trois expertes et experts de la finance et du climat, Anna Creti (Université Paris Dauphine), Céline Guivarch (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées) et Michel Cardona (Institut pour l’Economie du Climat-I4CE) ont été consultés dans le processus de sélection.

Côté actions, la proposition d’Amundi, en gestion indicielle, s’appuie méthodologiquement sur les travaux du groupe d’experts « Benchmark » de la Commission Européenne et intègre une forte composante d’engagement auprès des sociétés détenues. La proposition de Sycomore AM, de gestion active, construit un portefeuille plus concentré à partir d’une approche du climat et de l’environnement fondée sur la « Net Environnemental Contribution » (NEC) développée par Sycomore AM et ses partenaires. Côté obligataire, HSBC Global Asset Management (France) propose une approche construite autour du budget carbone d’un individu Européen privilégiant les secteurs de la transition énergétique jugés les plus impactants. Cet « objectif climat » est mesuré à l’aide d’un score propriétaire utilisant les notions de carbone évité et de part verte du chiffre d’affaires, alignées avec les ambitions de l’accord de Paris.

Le lancement des trois fonds est programmé pour septembre 2020. Les investisseurs institutionnels ont indiqué vouloir investir  230 millions d’euros pour chacun des deux fonds actions et 125 millions d’euros pour le fonds obligataire, soit près de 600 M€ pour contribuer à l’alignement des portefeuilles avec les objectifs de la Cop21.