Classements

Restructuring - Classement 2021

Des entreprises mises sous cloche mais sans grande visibilité

Option Droit et Affaires - janvier 2021 - Emmanuelle Serrano

Perfusées sur toutes les coutures depuis bientôt un an, de nombreuses entreprises ont été mises artificiellement « à l’abri ». Mais compte tenu du contexte de crise sanitaire mondiale depuis un an, tout laisse à penser que le marché du droit des procédures collectives va connaître un boom dans les prochains mois. La fragilité des entreprises est entretenue aussi par le problème structurel de fonds propres, trop souvent masqué par un recours systématique à la dette. Comme l’Etat, prisonnier de l’éternel dilemme entre dépenses de fonctionnement et d’investissement, les entreprises devront faire des arbitrages serrés dans ce domaine dans les années à venir pour retrouver des bases de croissance saines.

Classement des cabinets d’avocats en procédures collectives (sauvegardes, redressements judiciaires et liquidations judiciaires)

Les cabinets sont classés par ordre alphabétique au sein de chaque catégorie. Les responsables de pratique sont indiqués en gras.

Classement des cabinets d’avocats en prévention des difficultés et en renégociation de dette

Les cabinets sont classés par ordre alphabétique au sein de chaque catégorie. Les responsables de pratique sont indiqués en gras.

Des entreprises mises sous cloche mais sans grande visibilité

Quand les Etats-Unis mettent 1 900 milliards de dollars sur la table pour relancer leur activité économique, certes au risque de provoquer une surchauffe et de favoriser l’inflation, la dette des entreprises françaises sans perspective de reprise robuste à court terme. Elle atteignait 1 190 milliards d’euros à fin décembre 2020 selon les chiffres de la Banque de France, soit une hausse de 13,3 % sur un an, après une hausse de 12,7 % entre novembre 2019 et novembre 2020. La croissance du crédit l’an passé aura été de 20,3 % pour les PME, 8,9 % pour les ETI et 7,4 % pour les grands groupes, contre 5,3 %, 3,4 % et – 2,4 % respectivement en 2019. Pour les PME en 2020, c’est le recours aux prêts garantis par l’Etat (PGE) qui aura été le principal facteur d’entraînement. Les quelque 140 milliards d’euros de PGE accordés à près de 650 000 entreprises ont permis de réduire de 40 % environ le nombre de faillites. Toutefois, de nombreux observateurs s’inquiètent des conséquences que pourrait susciter l’arrêt des aides d’Etat, aussi progressif soit-il. Mais Bercy a promis de continuer de soutenir les entreprises « aussi longtemps que nécessaire » et va renforcer le fonds de solidarité pour plusieurs secteurs. Mais les entreprises pourront-elles rembourser ?

Le gouvernement français est en discussion avec Bruxelles pour faire passer de six à huit ans la durée de remboursement des PGE mais si l’on en croit un des participants de notre table ronde, tant que Bruxelles ne changera pas sa...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner