Actualités

Activisme

La menace ne faiblit (presque) pas

15 juillet 2019 - optionfinance.fr

Au cours du premier semestre 2019, 107 campagnes ont été initiées par des actionnaires activistes à l’encontre de 99 entreprises internationales, d’après Lazard. Si ce nombre s’inscrit en net retrait par rapport à la même période l’an dernier (- 25 % environ), cette baisse doit être relativisée selon la banque d’affaires. D’abord, une activité record avait été enregistrée lors des six premiers mois de 2018. Surtout, la dynamique actuelle est comparable à la moyenne observée au cours des années précédentes, qui s’établit à un niveau historiquement élevé. En France, cette catégorie d’investisseurs s’est récemment distinguée chez EssilorLuxottica (groupe de sept actionnaires parmi lesquels Baillie Gifford) pour des enjeux de gouvernance et chez Renault (Ciam) dans le cadre d’une opposition aux modalités de rapprochement proposées avec Fiat Chrysler. Comme l’illustre le cas du constructeur automobile, le M&A concentre une majorité relative des récriminations des activistes (46 %), devant les questions de gouvernance et de positionnement stratégique de la société. Autre fait important, un quart des attaques recensées ont été le fruit de fonds ayant lancé leur première campagne, à l’instar de KCGI, Velan Capital, Impactive Capital ou encore Alinda.