Actualités

QUANTITATIVE EASING

Les investisseurs britanniques ont massivement vendu à la BCE

08 mars 2019

Alors que la Banque centrale européenne a mis fin, en décembre dernier, aux achats nets d’actifs qu’elle réalisait depuis 2015 dans le cadre de son programme de quantitative easing (QE) – pour un montant total d’environ 2 600 milliards d’euros –, la dernière revue trimestrielle publiée par la Banque des règlements internationaux (BRI) permet d’en savoir plus sur le profil des vendeurs. L’institution y indique en effet que la moitié des obligations et produits titrisés acquis par l’Eurosystème appartenait à des investisseurs extérieurs à la zone euro. Sept pays sont principalement concernés : le Danemark, le Japon, la Norvège, la Suède, la Suisse, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. L’essentiel des flux vendeurs proviennent d’outre-Manche. Entre fin 2014 et fin 2017 (dernière période étudiée par la BRI), la part des actifs émanant d’émetteurs de la zone euro détenus dans les portefeuilles des investisseurs britanniques est passée de 47 % à 33 %.