Actualités

Dette privée

Les institutionnels misent sur le crowdfunding pour financer la relance

Option Finance - 02 octobre 2020

Avant l’été, les assureurs français, appuyés par la Caisse des dépôts, se sont engagés à déployer des financements pour soutenir les entreprises touchées par la crise, et notamment dans le secteur du tourisme. Ainsi, 38 des 150 millions d’euros promis seront investis via une plateforme de financement participatif, et c’est en l’occurrence October qui vient de remporter l’appel d’offres. «Ces investisseurs cherchaient une plateforme technologique qui leur permette de prêter rapidement à des PME de la restauration ou de l’hôtellerie tout en industrialisant le process d’octroi de crédits, explique Olivier Goy, fondateur et CEO d’October. Notre outil a d’ores et déjà fait une analyse préalable d’entreprises éligibles, que nous sommes désormais capables d’approcher pour leur proposer des prêts à remboursement différé financés grâce à ces 38 millions d’euros.» Les six assureurs concernés et la CDC auraient «fait un effort» sur le taux de ces prêts, qui reste toutefois confidentiel. De plus, les partenaires cherchent à l’abaisser un peu plus en essayant d’obtenir une garantie publique sur ces financements.

Les institutionnels français ne sont pas les seuls à faire appel au crowdfunding pour financer la relance. En Italie, la banque Intesa Sanpaolo a elle aussi fait appel à October pour financer les PME transalpines. Ce sont ainsi 200 millions d’euros qui ont été confiés à la plateforme pour qu’elle octroie des prêts – garantis par l’Etat italien – de manière non seulement digitale mais surtout sans intervention humaine. «Nous avons conçu un outil qui analyse en temps réel des demandes de prêts jusqu’à 250 000 euros, puis les accorde automatiquement sur la base de critères prédéfinis», indique Olivier Goy. Une manière d’accélérer encore plus la mise à disposition des capitaux institutionnels auprès des PME européennes.