Actualités

Etude

Les investisseurs attendent un renouvellement des pratiques d’intégration ESG

18 décembre 2018 - optionfinance.fr

L’intégration ESG est mûre pour un bouleversement méthodologique, tout du moins un renouvellement. Selon l’étude réalisée par le cabinet Indefi à la demande de CPR Asset Management, et publiée dans le livre blanc «ESG 2.0, nouvelle génération», les approches risques/matérialité peuvent renouveler et compléter le «best in class» traditionnel. Les investisseurs attendent une vision plus dynamique des enjeux ESG, avec une utilisation approfondie des risques de controverse pour anticiper les risques de marché et une valorisation de l’amélioration de la performance extra-financière des émetteurs. Le renouvellement attendu passe aussi par une vision plus fine des différentes composantes E, S et G, ainsi que par une analyse directe des indicateurs «bruts» sans recours aux scores globaux. Une prise en compte accrue de la matérialité financière, pour ne retenir qu’un «petit» nombre de critères qui ont réellement un impact présent ou futur sur les leviers de création de valeurs et le positionnement compétitif d’une entreprise, améliorerait également la méthodologie. «La prochaine étape est la combinaison de l’intégration ESG avec les analyses d’impact en utilisant le cadre des objectifs de développement durable comme référentiel», fait valoir Richard Bruyère, associé fondateur d’Indefi.
Si les investisseurs acceptent, et encouragent, même, la diversité des approches, ils ont aussi des attentes très fortes vis-à-vis de leurs partenaires de gestion. «Le seuil de compétitivité ne fait que se rehausser», souligne Richard Bruyère. La qualité du reporting et des services proposés est primordiale pour 93 % des investisseurs interrogés. Ils sont également 79 % à être vigilants aux engagements publics, gages de transparence et d’implication. Ils attendent aussi majoritairement la possibilité de vérifier réellement l’intégration ainsi que des ressources dédiées à l’analyse ESG.
La capacité des sociétés de gestion à innover et accompagner les investisseurs dans la conception, l’implémentation et le suivi de leur politique ESG constitue, selon Indefi, un élément essentiel de différenciation. «Et ce à une triple condition, précise Richard Bruyère. Que l’intégration soit tangible, que l’analyse et la gestion soient décloisonnées, que la communication soit cohérente avec la politique ESG affichée.»