Le blog de Philippe Waechter

Taux d’intérêt bas et distribution des revenus

Option Finance - 10 septembre 2021

La baisse des taux d’intérêt de long terme a été spectaculaire depuis le début des années 1980. De plus de 15 % en moyenne dans les grands pays développés, ils sont désormais proches de 0 %. Pour comprendre cette tendance, il faut chercher la source d’accumulation d’épargne qui la favorise.

L’explication souvent avancée est celle du vieillissement de la population. La préparation de la retraite incite à accumuler de l’épargne. Cette explication s’articule bien avec la génération très nombreuse des baby-boomers.

Des travaux récents montrent cependant que cette explication est dominée par une autre, qui est le déséquilibre dans la distribution des revenus et des patrimoines aux Etats-Unis. A partir de données américaines, les auteurs de cette étude présentée à Jackson Hole montrent la forte hausse du taux d’épargne de la tranche des 10 % qui ont les revenus les plus élevés, alors que pour les 90 % restants, ce taux tombait à 0 %. L’épargne accumulée trouve sa source ici. 

Cette distinction dans la distribution est aussi observable dans la génération des baby-boomers. C’est pour cela qu’elle la domine. Cela veut dire que, tant que les déséquilibres de revenus et de patrimoines persistent, les taux d’intérêt seront bas. Dès lors, les banques centrales ne pourront s’écarter durablement de cette référence. Le maintien des inégalités de revenus est un choix politique plus qu’une fatalité économique. Les taux bas en Europe reflètent l’influence américaine et une épargne très abondante, faute d’une demande interne suffisante.