Gestion financière

Interview de Laurence Yvon, VP Regional Director France & UK, Wolters Kluwer | CCH Tagetik

«A l’ère du tout-digital, la donnée financière est mieux valorisée»

Option Finance - 20 Mars 2020 - Parole d'expert

Digitalisation

La principale préoccupation de la fonction finance reste le pilotage de la performance. Un enjeu d’autant plus important aujourd’hui face aux évolutions actuelles des business models économiques, dans la droite lignée de celui d’Amazon, mais également au regard du monde particulièrement mouvant dans lequel nous évoluons actuellement.

Quelles sont les priorités actuelles de la fonction finance ?

La principale préoccupation de la fonction finance reste le pilotage de la performance. Un enjeu d’autant plus important aujourd’hui face aux évolutions actuelles des business models économiques, dans la droite lignée de celui d’Amazon, mais également au regard du monde particulièrement mouvant dans lequel nous évoluons actuellement. Dernier exemple en date sur ce sujet : l’impact du coronavirus sur l’économie et donc, l’activité des entreprises. Ce contexte nécessite que la finance s’adapte en permanence. Une démarche d’autant plus indispensable pour qu’elle devienne le business partner des métiers.

Quels sont les objectifs visés par la digitalisation de la fonction finance ?

Le digital doit permettre, notamment aux contrôleurs de gestion, de gagner du temps sur les reportings en automatisant la remontée des données et en assurant leur traçabilité. Des processus qui, s’ils ne sont pas digitalisés, occupent encore trois quarts de leur temps. Dès lors, ils pourront se consacrer davantage aux forecasts, reforecasts et rolling forecasts. Ils pourront également faire des projections pour savoir où ils en sont par rapport à leurs différents budgets prévisionnels et mettre en place d’éventuelles actions de rééquilibrage si nécessaire.

Quelle technologie adopter ?

Les plateformes unifiées de gestion de la performance et plus particulièrement celle de CCH Tagetik permettent d’aller chercher les données là où elles se trouvent dans le système d’information et de les tracer, de réaliser des situations budgétaires, des simulations, des analyses d’impacts (notamment sur l’Ebitda ou le P&L),...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner