Actualités

TRESORERIE

La Banque de France analyse les conséquences de la crise

Option Finance - 25 juin 2021

Selon une analyse de la Banque de France, seule une minorité des entreprises, 13 % se sont trouvées en situation difficile face à la crise en 2020, voyant à la fois leur dette augmenter et leur trésorerie diminuer. L’étude, qui porte sur le bilan des entreprises réalisant plus de 750 000 euros de chiffre d’affaires, montre que, au contraire, 46 % d’entre elles ont amélioré leur trésorerie. Mieux : « 24 % des entreprises de notre échantillon, qui ont su accroître leur cash-flow malgré la crise, sont parvenues tout à la fois à augmenter leur trésorerie et diminuer leur dette, sans recours au PGE », analyse Claude Piot, directeur général adjoint des services à l’économie et du réseau, à la Banque de France. « 22 % des sociétés y ont eu en revanche recours tout en voyant leur trésorerie s’améliorer, au prix d’un endettement accru, ce qui est assez logique. Mais les entreprises que nous surveillons le plus, ce sont celles qui ont vu tout à la fois leur dette augmenter et leur trésorerie diminuer, en particulier lorsqu’elles avaient une cotation moyenne avant la crise : ces 6 à 7 % d’entreprises justifient une attention particulière. Cette proportion est plus élevée dans certains secteurs d’activité : elle atteint 10 à 13 % pour celui de l’hébergement – restauration, nonobstant le soutien qui lui a été apporté. »