Actualités

COMPÉTITIVITÉ

La spécialisation productive française s’est transformée en dix ans

08 novembre 2019 - optionfinance.fr

La spécialisation sectorielle de l’économie française s’est déformée entre 2006 et 2016, selon la direction générale du Trésor. En effet, les secteurs à haute valeur ajoutée se sont développés dans l’industrie (aéronautique, pharmacie, chimie) comme dans les services (R&D, finance, services aux entreprises…). A l’inverse, la valeur ajoutée dans le reste de l’industrie de moyenne technologie comme dans le secteur de l’automobile, l’agroalimentaire et les produits électriques, a reculé. Toutefois, dans de nombreux secteurs, dont celui de l’automobile, ces évolutions sont associées à une forte progression du chiffre d’affaires des filiales implantées à l’étranger dans le chiffre d’affaires global. Sur les dix dernières années, cette recomposition sectorielle est surtout due à des facteurs extérieurs : compétitivité globale de l’économie, avantages comparatifs sectoriels et choix de l’internationalisation des firmes.