Actualités

BANQUES

Le stock de créances douteuses diminue en France

25 octobre 2019 - optionfinance.fr

Alors que les créances douteuses (NPL) détenues par les banques européennes figurent parmi les principaux sujets de préoccupation des régulateurs financiers, la situation s’améliore sur ce front en France. D’après une étude de Deloitte, les établissements hexagonaux affichaient à fin juin 2019 dans leur bilan 124 milliards d’euros d’actifs relevant de cette catégorie, contre 140 milliards d’euros deux ans plus tôt. Même si ce montant reste le deuxième plus élevé en Europe (voir graphique), les risques paraissent toutefois limités. D’abord, ce stock, rapporté à l’intégralité des créances en portefeuille, reste inférieur à la moyenne européenne (2,6 %, contre 3 %). Ensuite, les pertes relatives aux NPL sont d’ores et déjà provisionnées à hauteur de 51 %, un pourcentage important bien qu’inférieur à la moyenne sur le Vieux Continent (59,4 %, d’après la BCE).