Actualités

Fiscalité

Les multinationales pratiquent bien l’optimisation fiscale, selon l’OCDE

Option Finance - 13 juillet 2020

Les multinationales ne déclarent pas leurs bénéfices là où elles exercent réellement leurs activités économiques, selon la nouvelle édition des statistiques sur l’impôt sur les sociétés (IS) publiée la semaine dernière par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). En effet, la part des bénéfices déclarés dans les paradis fiscaux est relativement élevée par rapport à leurs effectifs et leurs actifs corporels réels. Ainsi, le chiffre d’affaires par salarié est supérieur à 1,4 million de dollars dans les pays où le taux légal d’IS est nul, alors qu’il est de 240 000 dollars dans ceux dont le taux d’IS est inférieur à 20 %. Un résultat qui semble prouver à l’OCDE des comportements d’optimisation fiscale de la part des multinationales. Toutefois, l’impôt sur les bénéfices des sociétés reste une importante source de recettes. Il représentait en moyenne 14,6 % du total des recettes fiscales dans 93 pays sur les 109 analysés par l’OCDE en 2017, contre 12,1 % en 2000.