Actualités

Bourse

Des contraintes allégées pour les PME cotées sur Euronext Growth

31 octobre 2019 - optionfinance.fr

Euronext a annoncé la semaine dernière avoir obtenu le label européen «SME Growth Markets» pour son compartiment Euronext Growth (ex-Alternext). Développé dans le cadre de l’Union des marchés de capitaux afin d’attirer davantage de PME en Bourse, ce statut permet à cette catégorie d’émetteurs de bénéficier d’une série d’allégements. Ceux-ci concernent d’abord le prospectus à rédiger lors d’une levée de fonds. «La rubrique consacrée aux facteurs de risques peut par exemple comporter moins d’informations, ce qui se traduit mécaniquement par un travail allégé des prestataires externes (avocats…), et donc par une diminution des frais engagés pour une introduction en Bourse ou une augmentation de capital», prévient Camille Leca, directrice des opérations des activités de cotation pour le Groupe Euronext. Si certaines entreprises profitaient déjà de telles règles, «SME Growth Markets» permet d’en élargir le périmètre. «Elles s’appliquent dorénavant aux sociétés affichant une capitalisation boursière inférieure à 500 millions d’euros, contre 200 millions auparavant», précise Camille Leca. En outre, quelques obligations découlant du règlement sur les abus de marché (MAR) sont également supprimées. «MAR impose aux émetteurs de tenir à jour une liste des initiés, poursuit Camille Leca. Désormais, les PME n’auront plus à produire ce document de manière permanente – elles doivent être en mesure de le fournir sur demande au régulateur.» Des assouplissements suffisants pour convaincre les PME de venir en nombre sur Euronext Growth ? Depuis le début de l’année, seuls sept nouveaux émetteurs s’y sont cotés, contre 14 sur l’ensemble de 2018.