Actualités

Stratégie

Amundi décline son plan pour devenir «100 % ESG» fin 2021

12 octobre 2018 - optionfinance.fr

Après La Banque Postale Asset Management, qui a annoncé en avril dernier son intention de basculer l’ensemble de ses encours vers une gestion ISR d’ici 2020, c’est au tour d’Amundi de s’engager sur une voie similaire. Quatre mois après avoir débauché Stanislas Pottier de son poste de directeur de la RSE du Crédit Agricole pour le nommer directeur de l’investissement responsable, le premier gestionnaire d’actifs européen a présenté la semaine dernière son plan pour devenir d’ici fin 2021 «100 % ESG dans la notation, la gestion et les votes». Pour y parvenir, Amundi veut continuer de s’appuyer sur une approche propriétaire. «Nous sommes le seul gestionnaire d’actifs à avoir un processus de gestion ISR certifié par l’Afnor», souligne Stanislas Pottier. Actuellement, ce sont 270 milliards d’euros qui sont ainsi gérés en prenant en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, à travers des fonds et des mandats. Il s’agira de généraliser cette approche à l’ensemble des fonds du groupe d’ici trois ans, en augmentant de 5 500 à 8 000 le nombre d’entreprises analysées sous un prisme ESG, et en s’astreignant à ce que les fonds offrent une performance ESG systématiquement supérieure à celle de leur indice de référence. Le groupe calcule que l’offre ESG aux clients privés devrait ainsi être multipliée par dix, pour atteindre 250 milliards d’euros en 2021.

Cet engagement du «tout ESG» vaut aussi pour la clientèle institutionnelle. Cette dernière est aujourd’hui déjà très largement majoritaire dans les encours responsables d’Amundi. Il ne s’agit donc pas tant de démocratiser l’ESG auprès des institutionnels, comme c’est le cas pour la clientèle des particuliers, que d’en systématiser le recours dans les mandats et d’en mesurer l’impact. Enfin, au-delà de la gestion active, ce sont aussi les activités indicielles du groupe qui sont ciblées par le plan : à travers l’exclusion des valeurs les plus mal notées pour l’ensemble des fonds et l’extension de la gamme d’ETF ESG, Amundi compte doubler les encours «responsables» de sa gestion passive, pour les faire passer à 70 milliards d’euros. Le lancement de quatre ETF adossés aux indices ISR de MSCI (global, Etats-Unis, Europe et, à la fin de l’année, marchés émergents) a ainsi été annoncé. Pour le marché de l’investissement responsable, l’enjeu de ce plan est à la hauteur de la taille de son promoteur : 1 466 milliards d’euros d’encours.