Actualités

Stratégie

Kepler Cheuvreux poursuit son internationalisation

31 octobre 2019 - optionfinance.fr

Le courtier français Kepler Cheuvreux se rapproche de son homologue australien Macquarie : ils viennent de signer un accord de coopération sur la distribution de leur recherche. Celle de Macquarie, qui porte sur 1 200 valeurs principalement asiatiques, vient ainsi s’ajouter à l’offre de Kepler Cheuvreux qui couvre quelque 1 000 actions européennes. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été révélés mais il ne fait pas l’objet de prises de participation capitalistiques. «Nos deux organisations sont proches en termes de taille, qu’il s’agisse du nombre d’analystes, de bureaux, de clients ou de valeurs couvertes, indique Guillaume Cadiou, président du directoire de Kepler Cheuvreux. C’est un partenariat entre égaux.» Cet accord met fin au partenariat, de taille plus modeste, que le courtier français avait noué avec la banque malaisienne CIMB. En revanche, il reste lié par des accords de même nature avec l’américain Piper Jaffray et le canadien CIBC. «Nous pouvons désormais offrir aux investisseurs la couverture de 3 000 valeurs ainsi que l’accès direct à des analystes partout dans le monde, met en avant Guillaume Cadiou. Dans un contexte très difficile pour l’analyse financière européenne depuis l’entrée en vigueur de MIF2, nous cherchons à proposer une alternative à la recherche des banques américaines.» Cet accord avec Macquarie prévoit en outre la création d’une plateforme commune de «global program trading». «L’objectif est de pouvoir optimiser, grâce à des algorithmes, le traitement d’un grand nombre d’ordres d’achats et de ventes soumis par un client investisseur, selon ses préférences (prix, liquidité…)», explique Guillaume Cadiou. Le tout, là encore, sur un périmètre international.