Actualités

Funds Magazine

Les nouveautés du mois

30 janvier 2019 - fundsmagazine.fr

ACTIONS

Schroders a lancé un fonds actions européennes responsable, Schroder ISF European Sustainable Equity Fund. Le fonds est géré selon la stratégie «blend» sans biais de style de l’équipe actions européennes, qui repose sur une recherche fondamentale approfondie. L’approche responsable du fonds recourt à une méthodologie propriétaire, développée par l’équipe et le pôle investissement durable de Schroders. Cette méthodologie, appelée Context, vise à identifier les entreprises présentant les meilleurs profils responsables dans chaque secteur, ainsi que celles classées comme «en amélioration», tout en excluant celles qui tirent 10 % de leurs revenus du tabac, des armes, des combustibles fossiles, de l’alcool ou des jeux.

Covéa Finance commercialise un nouveau fonds sur la thématique des «ruptures» : Covéa Ruptures.
Ce dernier investit dans des sociétés qui contribuent et participent à des ruptures majeures, c’est-à-dire des transformations importantes et profondes qui se diffusent sur les modes de production, de distribution et de consommation, pouvant émaner par exemple de changements réglementaires, d’aspirations sociales ou d’innovations technologiques.
L’équipe de gestion choisit les entreprises au sein d’un univers d’investissement mondial, en attachant une attention particulière à la croissance et au niveau des dépenses d’investissement et de R&D des entreprises. Ensuite, au travers de l’établissement de «chaînes de ruptures», elle détermine l’implication de chaque société de l’univers d’investissement sur au moins l’un des modes de diffusion de la rupture (production, distribution et consommation).

Allianz Global Investors étoffe sa gamme avec le nouveau fonds Allianz Global Water. Investi dans les actions internationales, il vise à tirer parti du potentiel considérable des entreprises qui s’attaquent au problème de la pénurie d’eau. Le fonds investit dans des entreprises qui proposent des solutions répondant au problème de la raréfaction et de la qualité de l’eau et qui optimisent la gestion durable des ressources en eau. L’équipe de gestion privilégie trois axes. Le premier concerne l’approvisionnement en eau, qui regroupe les opérateurs de réseaux d’alimentation en eau, les infrastructures de gestion de l’eau, les stations de pompage et les réseaux de canalisation. Le deuxième concerne la gestion rationnelle des ressources en eau, qui recouvre les systèmes automatisés de contrôle, les systèmes d’irrigation, les compteurs à eau et les systèmes de détection des fuites.
Le dernier est centré sur la qualité de l’eau, qui comprend le traitement des eaux usées, le contrôle de la qualité de l’eau et les solutions d’assainissement.

Janus Henderson Investors propose un fonds actions thématique sur les biotechs, le Janus Henderson Horizon Biotechnology Fund. Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde.

M&G Investments lance un fonds actions investissant dans des entreprises impliquées dans le développement durable, dont l’objectif est d’avoir un impact sociétal positif en relevant les principaux défis sociaux et environnementaux à l’échelle de la planète, tout en générant une performance intéressante. Ce fonds a été baptisé M&G (Lux) Positive Impact Fund. Le fonds vise une performance totale supérieure à celle de l’indice MSCI All Countries World sur toute période de cinq ans. Il s’agit d’un portefeuille concentré qui détient au maximum 40 valeurs. Le fonds est diversifié autour de six grands thèmes d’impact : les solutions climatiques, l’air pur, l’eau et la terre, l’économie circulaire, l’amélioration de la santé, les conditions de travail et l’égalité sociale. Dans ces domaines, le fonds investit dans trois types d’entreprises dont l’activité a un impact : les «pionniers», les «catalyseurs» et les «leaders». Le gérant du fonds s’appuie sur une équipe qui filtre les investissements en procédant à une analyse en trois étapes qui traite la thèse d’investissement, les intentions et l’impact de chaque entreprise.
Ce cadre de gestion permet d’effectuer aisément une évaluation des entreprises susceptibles d’intégrer le fonds et de créer une liste de surveillance d’entreprises durables et de grande qualité, dans laquelle le gérant peut sélectionner des valeurs lorsque le timing est propice et l’opportunité intéressante.


DIVERSIFIÉS

Ecofi Investissements a lancé Ecofi Agir pour le Climat, un fonds multi-actifs ISR et solidaire, avec des parts de partage, pour répondre à l’urgence de la transition écologique et énergétique.
Les valeurs sont sélectionnées en donnant la priorité aux émetteurs dont l’activité entre dans le champ de la transition énergétique et écologique – les éco)activités –, c’est-à-dire concourant à une «croissance verte». La gestion ISR permet ensuite de se focaliser sur les entreprises les plus responsables et les moins controversées au regard de leurs enjeux ESG. Le FCP est investi en actions (60 % minimum) et en instruments de taux (35 % maximum), en privilégiant les obligations vertes. Il est également investi (10 % maximum) dans des entreprises solidaires non cotées dont l’activité contribue à la protection de l’environnement.
Pour les parts de partage «CCFD-Terre Solidaire – Faim & Climat» et «Fondation Terre Solidaire – Transition pour le climat», la moitié des sommes distribuables bénéficie annuellement, sous forme de don, au CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement)-Terre solidaire.
M&G Investments commercialise un nouveau fonds diversifié, domicilié au Luxembourg, intégrant les facteurs ESG. Baptisé M&G (Lux) Sustainable Allocation Fund, ce fonds investit dans un éventail diversifié de classes d’actifs partout dans le monde, y compris dans les marchés émergents (fourchettes d’allocation nette : 20-80 % dans les obligations, 20-60 % dans les actions et 0-20 % dans d’autres actifs) et applique la philosophie bien établie de la gestion diversifiée chez M&G, en utilisant l’allocation d’actifs dynamique et une évaluation tactique des facteurs comportementaux pour identifier les actifs qui présentent les opportunités les plus intéressantes, avec une performance totale* cible de 4 à 8 % par an sur toute période de cinq ans.
L’allocation d’actifs est la principale source de performance du fonds. Le gérant sélectionne les positions à ajouter au portefeuille en excluant les entreprises qui violent les principes du Pacte mondial des Nations unies et qui réalisent leur chiffre d’affaires dans des secteurs particuliers : tabac, alcool, divertissements pour adultes, jeux d’argent, centrales thermiques à charbon, défense et armes. De plus, le fonds M&G (Lux) Sustainable Allocation Fund détiendra une participation core d’actifs à impact sociétal qui constitueront en moyenne environ 20 % du portefeuille.


PERFORMANCE ABSOLUE


Lombard Odier IM étend sa gamme de produits alternatifs avec le lancement d’un véhicule Ucits au sein de la stratégie TerreNeuve : LO Funds-TerreNeuve. Celui-ci est géré par Arnaud Langlois, qui a rejoint Lombard Odier IM en février 2018 pour lancer le fonds offshore 1798 TerreNeuve. LO Funds-TerreNeuve suivra le même processus d’investissement que la version offshore. La stratégie TerreNeuve se fonde sur une approche bottom-up et sectorielle, se focalisant sur des secteurs comme la consommation mondiale, l’agriculture, la chimie, les technologies environnementales et médicales. L’équipe d’investissement cherche à identifier et à mesurer les déterminants de long terme de la valorisation d’une entreprise, incluant les facteurs moins tangibles relevant de l’environnement, du social ou de la gouvernance. L’équipe utilise aussi son système de notation de soutenabilité qu’elle a développé en propre et qui fait office de processus de due diligence complet des entreprises, lui permettant d’analyser les thèmes ESG les plus prépondérants de chaque secteur. Ce fonds Ucits vise une performance nette à un chiffre, dans le haut de fourchette, et une volatilité approximative de 6 à 7 %.


TRACKERS

Ossiam lance le premier ETF ESG européen s’appuyant sur des techniques de machine learning : l’Ossiam World ESG Machine Learning UCITS ETF.
Ce dernier vise à offrir une exposition à des actions d’entreprises de pays développés sélectionnées par un algorithme de machine learning. Celui-ci classe les sociétés selon leur potentiel à la fois financier et ESG (économique, social et gouvernance), et évolue au cours de son apprentissage. Cette stratégie systématique intègre un premier filtre ESG appliqué à un univers d’investissement composé d’actions de grandes entreprises des marchés développés. Sont exclues les sociétés ayant été sujettes à des polémiques importantes, impliquées dans des activités d’armement controversées, actives dans les industries du tabac ou du charbon, non respectueuses des dix principes du Pacte mondial des Nations Unies ou figurant dans la liste d’exclusion de Norges Bank Investment Management.
Les titres du portefeuille sont ensuite analysés par l’algorithme de machine learning en prenant en compte toute la diversité des données ESG et financières. L’objectif est d’identifier des corrélations entre facteurs ESG et performance future. Seules les actions à fort potentiel sont conservées. Enfin, la dernière étape du processus consiste à appliquer au portefeuille un filtre de réduction de la volatilité de type Minimum Variance. La sélection finale présente un meilleur profil ESG et une empreinte carbone réduite par rapport à un portefeuille standard d’actions des marchés développés.

JP Morgan Asset Management propose trois nouveaux ETF obligations d’entreprise et un ETF actions émergentes ESG, tous gérés activement : EUR Corporate Bond Research Enhanced Index UCITS ETF ; EUR Corporate Bond 1-5yr Research Enhanced Index UCITS ETF ; USD Corporate Bond Research Enhanced Index UCITS ETF, et, enfin, Global Emerging Markets Research Enhanced Index Equity (ESG) UCITS ETF.
Les trois ETF obligations d’entreprise se concentrent sur l’identification des opportunités les plus attractives, ajustées au risque, pour éviter aux investisseurs d’être systématiquement exposés à des risques non compensés, inhérents à l’investissement passif. Ce processus d’investissement est enrichi par une recherche crédit propriétaire qui définit des notations de secteurs et de titres, sur la base d’une recherche fondamentale et de vues relatives sur les valorisations.
L’ETF sur les actions émergentes offre aux investisseurs un portefeuille similaire à l’indice MSCI Emerging Market. Il présente de plus un avantage informationnel grâce aux données collectées par la trentaine d’analystes marchés émergents/Asie-Pacifique de JP Morgan AM. L’équipe d’investissement prend de nombreuses positions dans les marchés émergents : elle surpondérera les titres que les analystes trouvent attractifs et sous-pondérera ceux qui ne le sont pas selon ces mêmes analystes. Et en plus d’intégrer les critères ESG, cet ETF filtrera les titres en fonction du respect des réglementations. De plus, les sociétés de certains secteurs, comme ceux de la fabrication d’armes controversées et du tabac, seront exclues.