Le blog de Gilles Guibout

Attention aux valeurs «bond proxy»

Option Finance - 7 décembre 2015 - Gilles Guibout, AXA IM

Comme chaque année, décembre est l’occasion pour les investisseurs de faire le bilan de l’année et de se préparer pour la suivante.

Après une année 2014 finalement décevante, 2015 s’annonçait plus favorable pour les marchés actions. Elle devait être celle du retour à la croissance des résultats des entreprises européennes après trois années de stagnation. La progression, bien que réelle, devrait être finalement bien moindre (environ 2 % pour l’indice Stoxx) qu’initialement attendue (environ 8 %), compte tenu de la révision en baisse des perspectives de croissance mondiale, principalement à la suite du ralentissement chinois.

Du coup, comme en 2014, les investisseurs ont recherché les sociétés en fonction de la pérennité supposée de leurs dividendes, et ce parfois en dépit de l’évolution sous-jacente des résultats. Le secteur de l’alimentation constitue une parfaite illustration de ce phénomène. Malgré une baisse attendue d’environ 3 % des résultats par action en 2015, le secteur affiche, avec une hausse de près de 25 %, l’une des meilleures performances de l’année. Cette progression a porté les valorisations tant absolues que relatives de ces valeurs sur des niveaux historiquement élevés.

Au moment de préparer 2016, et alors que la Fed s’apprête à remonter ses taux pour la première fois depuis presque dix ans, il est nécessaire de s’interroger sur les raisons de s’intéresser à ces sociétés dites «bond proxy», c’est-à-dire dont l’évolution boursière est fortement corrélée à celle des taux d’intérêt. La corrélation observée entre l’évolution comparée des taux américains et le secteur de l’alimentation au cours des années passées conduit à s’interroger sur la pertinence de rester fortement exposé à ces valeurs.