Le blog de Philippe Waechter

Blog de Philippe Waechter

La longue et coûteuse sortie du confinement

Option Finance - 03 Avril 2020 - Philippe Waechter

Coronavirus

Le coût de la crise sera plus élevé qu’attendu parce que l’on ne sait pas quand aura lieu la fin du confinement ni à quelle vitesse celle-ci sera mise en œuvre.  A l’exception de l’expérience chinoise, on constate que les expériences de confinement se prolongent et que les résultats tardent à être observés. En Italie, dont le confinement a débuté le 9 mars, l’inflexion commence à se percevoir, mais le nombre de décès quotidien reste très élevé. Les six semaines souvent indiquées seront-elles suffisantes ? Une période plus longue sera-t-elle nécessaire pour être certain que l’épidémie est contrôlée ? La question est importante, car les mesures de politique économique prises pour faire face au virus ont un coût élevé et ne peuvent s’inscrire dans une durée trop longue sans perdre en crédibilité. 

L’autre point est la façon de sortir du confinement. Sans immunité collective et sans vaccin, le processus ne pourra se faire que par étapes. Il n’y aura pas de sortie globale. On peut imaginer que des régions sortent après la mise en place de nombreux tests pour s’assurer que le risque de retour de l’épidémie est très réduit. On peut le faire par âges, mais il faudra, quoi qu’il en soit, de nombreux tests médicaux pour valider la sortie. Or pour l’instant, alors que la situation continue de s’aggraver, ces tests ne sont toujours pas disponibles et on ne voit pas comment changer cette situation rapidement.

Dans tous les cas, le processus sera long. On ne passera pas du jour au lendemain du confinement au non-confinement. Cela veut dire que le coût de 3 % calculé par l’Insee sur un mois de confinement n’est qu’une mesure de référence du coût de l’épidémie, pas le coût final.