Le blog de Philippe Waechter

Le blog de Philippe Waechter

La Chine conditionne le monde

Option Finance - 28 février 2020 - Philippe Waechter

Les marchés financiers sont sortis d’un scénario copié sur l’épisode du Sras de 2002/2003 pour réfléchir à celui d’un environnement plus incertain pour lequel le calcul de probabilité s’applique mal. Le déclencheur de l’ajustement sur les marchés a été la contagion de l’épidémie de coronavirus hors de Chine. Il existe une autre raison. Chacun s’est rendu compte que la comparaison avec l’épisode de Sras avait un caractère rassurant mais ne reflétait en aucun cas les problématiques actuelles. Le choc pourrait être plus fort et plus persistant qu’au début des années 2000. L’économie de la Chine en 2020 ne ressemble pas à celle de 2002.

La taille de l’économie chinoise (exprimée en dollars) est passée de celle de la France à un peu plus de celle de la zone euro. Cette forte progression s’est principalement opérée au niveau du secteur manufacturier, dont l’activité a crû de 11,3 % par an entre 2000 et 2019, contre 1,15 % pour l’indice mondial hors Chine. Cela traduit des transferts de compétences et l’imbrication progressive mais très rapide de la Chine dans l’ensemble des processus de production mondiaux. L’automobile, la pharmacie, l’électronique en tout genre ou encore le luxe sont incapables de fonctionner sans l’activité chinoise. Lors du Sras, ces imbrications n’existaient pas. Par ailleurs, les importations chinoises ont augmenté très rapidement, conditionnant les exportations et la croissance des pays développés. 

L’émergence de la Chine depuis vingt ans a bouleversé l’équilibre du monde. Le monde, lors du Sras, n’avait pas besoin de la Chine. Au moment du coronavirus, la Chine conditionne le monde.