Communauté financière

Gouvernance

La loi Florange, préoccupation majeure des AG 2015

Option Finance - 23 février 2015 - Guillaume Clément

Assemblée générale, Actionnaires, Droits de vote, Say on pay

Alors que les assemblées générales débutent dans moins de deux mois, les actionnaires devraient se prononcer sur deux mesures introduites par la loi Florange : la généralisation des droits de vote doubles et la fin du principe de neutralité des conseils d’administration. La rémunération des dirigeants continuera aussi sûrement d’animer les discussions, un an après l’entrée en vigueur du «say on pay».

Il y a deux ans, les assemblées générales avaient été particulièrement agitées, notamment en raison de l’attribution de bonus et de retraites-chapeaux à des dirigeants d’entreprises affichant des résultats en baisse ou procédant à des plans sociaux. Les actionnaires de Sanofi étaient même allés jusqu’à siffler le PDG du groupe pharmaceutique à l’annonce de sa rémunération ! Aucune scène de ce genre ne s’est toutefois reproduite en 2014, où l’ambiance était globalement moins tendue… alors que l’entrée en vigueur du «say on pay» plaçait la rémunération des dirigeants encore plus au cœur des discussions que d’habitude. Quelle sera l’humeur des actionnaires cette année ?

«Ils devraient se montrer particulièrement attentifs à deux nouvelles mesures introduites par la loi Florange : la généralisation des droits de vote doubles à l’ensemble des entreprises et l’abandon du principe de neutralité des conseils d’administration», estime Valentine Bonnet, responsable gouvernement d’entreprise et conformité au sein de l’Association française de la gestion financière (AFG). Les assemblées générales vont en effet devoir se positionner dès cette année sur ces thématiques de gouvernance et leur vote aura des conséquences directes sur l’image de leur société auprès des investisseurs, notamment internationaux.

Les droits de vote doubles généralisés… mais contestés

C’est le sujet-phare de la saison. Alors que plus de la moitié des sociétés du SBF 120 proposent depuis des années des droits de vote doubles à leurs actionnaires inscrits à leur registre...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Interview - Charles-René Tandé, président de l’Ordre des experts-comptables

«Nos missions vont bien au delà du seul établissement des comptes»

Anjuli Pandit, responsable Sustainable Primary Capital Market chez BNP Paribas

«Les obligations indexées à des objectifs durables sont promises à un bel avenir»

Interview - Mary-Françoise Renard, responsable de l’Institut de recherche sur l’économie de la Chine (IDREC)

«Dans les dix ans qui viennent, le taux de croissance de la Chine pourrait tomber jusqu’à 5 %»