Ingénierie financière

Dette

Soufflet boucle son premier Schuldschein

Option Finance - 18 avril 2016 - Guillaume Clément

Schuldschein, Placement privé

Après avoir levé 400 millions d’euros depuis fin 2012 par le biais de quatre Euro-PP successifs, le groupe agroalimentaire Soufflet vient de réaliser sa première opération sur le marché allemand de la dette privée. Vingt-deux banques internationales ont souscrit ce placement.

Marie-Ange Mathieu, directrice administrative et financière, Soufflet
Soufflet

Le groupe Soufflet continue de s’atteler à la diversification de sa dette. Après avoir levé 400 millions d’euros entre fin 2012 et le printemps 2015 en procédant à quatre placements sur le marché français privé (Euro-PP), la société spécialisée dans l'agroalimentaire, qui a réalisé 4,91 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014-2015, a récolté il y a quelques semaines 100 millions d’euros sur le marché allemand (Schuldschein). «Nous souhaitions d’une part disposer de nouveaux moyens financiers pour poursuivre le déploiement de notre stratégie d’investissements organiques et éventuellement externes, et d’autre part profiter de cette opération pour solliciter des investisseurs que nous n’avions pas encore approchés ces dernières années», explique Marie-Ange Mathieu, directrice administrative et financière du groupe. A la différence du marché de l’Euro-PP, où la plupart des prêteurs sont des institutionnels, celui du placement privé allemand est en effet principalement animé par des banques internationales.

Un roadshow à Francfort

Pour l’entreprise, le format Schuldschein présentait également, au moment où elle a décidé de lancer son opération, c’est-à-dire en janvier dernier, l’intérêt d’afficher un risque d’exécution moins important que l’Euro-PP. «Le marché privé allemand est en effet généralement moins affecté par la volatilité des autres classes d’actifs que celui de l’Euro-PP, en raison du profil des investisseurs concernés, explique Mathieu Guillo, group head of treasury & financing de Soufflet. Compte tenu des turbulences qu’ont connues les places financières en début d’année, les conditions s’y sont révélées plus favorables.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner