Allocation

Allocation

Les hedge funds à la peine face à la crise

Option Finance - 27 novembre 2020 - Sandra Sebag

Hedge funds , Crise financière

2020 ne devrait pas être une bonne année pour la gestion alternative qui, sur les dix premiers mois de l’année, affiche des performances dans le rouge. Affectés par les corrections massives du printemps, les gérants n’ont pas ou peu réussi à capter le rebond. S’ils ont en moyenne déçu les investisseurs, certains sont parvenus malgré tout à se distinguer : comme en 2008, la crise devrait être l’occasion de faire le tri entre les acteurs.

La crise financière de 2020 sonnera-t-elle le glas des hedge funds ? Si les professionnels du secteur restent optimistes sur la capacité de rebond de la gestion alternative dite liquide (c’est-à-dire investie en titres cotés), force est pourtant de constater que, cette année encore, les résultats ne sont pas au rendez-vous. En effet, les stratégies alternatives liquides se fixent pour objectif d’apporter une décorrélation par rapport aux marchés financiers. Ainsi, en période de crise financière, elles doivent permettre de limiter les pertes enregistrées dans les portefeuilles. 

Pourtant, selon les indices HFR (hedge funds research), l’ensemble des stratégies alternatives Ucits étaient dans le rouge à fin septembre : la progression de l’indice composite HFRI-I ressortait à – 2,05 % sur les neuf premiers mois de l’année. La plupart des stratégies affichent une baisse d’environ 2 %, à l’exception de celles reposant sur des événements d’entreprise, qui chutent de 4,26 %. Si le mois d’octobre a permis de réduire partiellement les pertes, ces stratégies n’étaient toujours pas parvenues à la fin du mois dernier à protéger le capital des investisseurs. L’indice HFRI-I affichait à cette date une performance de – 0,68 %. Et si l’on considère les fonds commercialisés en France, les pertes peuvent être plus conséquentes. A titre d’exemple, les fonds de performance absolue long short/actions – qui sont l’une des catégories les plus utilisées – affichaient, selon Six Financial Information, une performance moyenne depuis le début de l’année au 13 novembre de – 1,28 %. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Bryan Petermann, gestionnaire de portefeuille, Muzinich

La duration s’impose comme critère de gestion sur le high yield

Tom Ross, gérant de portefeuilles d’obligations d’entreprise chez Janus Henderson Investors

« Il faut descendre sur les notations B et CCC »