Investisseurs institutionnels

Jean-Pierre Lefranc, directeur financier de la Fondation de France

«La transparence est un critère aussi important que les performances»

Option Finance - 13 avril 2015 - Audrey Spy

Investisseur institutionnel

Avec 2 milliards d’euros d’actifs gérés, la Fondation de France accorde encore une place importante au monétaire dans son allocation d’actifs. L’investisseur souhaite néanmoins améliorer la diversification de son portefeuille financier, en particulier sur les actions.

Jean-Pierre Lefranc, directeur financier de la Fondation de France
Fondation de France

Quelles sont les missions de la Fondation de France? 

Jean-Pierre Lefranc, directeur financier de la Fondation de France : La Fondation de France est le trait d’union entre les donateurs, les mécènes et les acteurs de terrain afin de permettre la réalisation de projets philanthropiques.

Depuis 1969, la Fondation de France soutient des projets concrets et innovants qui répondent aux besoins des personnes face aux problèmes posés par l’évolution rapide de la société. Elle agit dans quatre domaines : l’aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance, l’environnement et le développement de la philanthropie. Elle aide les donateurs à choisir les meilleurs projets, conseille les fondateurs sur leur champ d’intervention et sur le cadre juridique et fiscal le plus approprié.

En 2014, elle a accompagné 775 fonds et fondations créés sous son égide, et consacré 134 millions d’euros à la sélection, la distribution et le suivi de 9 400 projets.

Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne peut agir que grâce à la générosité des donateurs.

 

Quel est le rôle de la direction financière ?

Jean-Pierre Lefranc : Outre une garantie de la sincérité des comptes, une traçabilité et une transparence des flux, la direction financière doit s’assurer que la Fondation de France est capable de poursuivre son action dans le temps. Dans ce cadre, elle doit s’assurer de la solidité de la structure financière et vérifier que tous les engagements pris tant auprès des donateurs que des testateurs seront tenus (mise en place d’une comptabilité d’engagements). Aujourd’hui, la Fondation de France dispose d’un bilan d’environ 2 milliards d’euros. Ce montant représente l’ensemble des disponibilités de la Fondation de France et des fondations sous égide issues des legs et des dons. L’importance de cette somme, la fondation n’ayant pas vocation à détenir...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Michèle Lacroix, directrice des investissements du groupe Scor

«Nous réinvestissons à des taux plus élevés que notre portefeuille»

David Simon, membre du comité de direction en charge des investissements, des finances et des risques, AG2R La Mondiale Matmut

«Nous continuons de privilégier une gestion interne de nos actifs.»