ISR

ESG

Amundi, Sycomore et HSBC GAM gèreront les fonds de Place sur le climat

Option Finance - 25 juin 2020 - Séverine Leboucher

ESG

Les douze investisseurs institutionnels (la Caisse des dépôts, EDF et dix assureurs) qui avaient lancé l’appel d’offres pour trois fonds de Place dédiés à la lutte contre le changement climatique ont rendu leur verdict : ce seront Amundi et Sycomore AM qui géreront les deux fonds d’actions européennes, d’un montant de 230 millions d’euros chacun, et HSBC GAM qui prendra en charge les 125 millions du fonds obligataire investi en crédit investment grade européen.

Axa IM et La Financière de l’Echiquier faisaient également partie des finalistes, parmi les 36 sociétés de gestion qui avaient candidaté. «L’appel d’offres a suscité un très vif intérêt de la part des asset managers puisque 47 dossiers ont été soumis, souligne Olivier Mareuse, directeur des gestions d’actifs de la CDC. Nous avons pu constater un réel effort de leur part pour présenter des démarches innovantes en matière de prise en compte du climat dans la gestion d’actifs, ce qui était l’un des objectifs de l’appel d’offres.»

Sur les actions, deux stratégies distinctes ont été retenues. L’une est une gestion de conviction développée par Sycomore en utilisant la NEC (Net Environmental Contribution), un outil de mesure de l’impact environnemental des entreprises que le gérant a développé avec deux consultants spécialisés (iCare & Consult et Quantis) et partagé en open source avec le reste du marché. L’autre fonds actions, confié à Amundi, sera géré de manière passive. Un choix qui peut davantage surprendre, certains investisseurs considérant que suivre un indice ne permet pas de véritablement prendre en compte la dimension extra-financière. «La gestion indicielle proposée par Amundi repose sur un indice “climat” et s’écartera significativement des indices ordinaires de marché, de façon à privilégier les entreprises les plus alignées sur l’Accord de Paris, et s’appuiera sur les recommandations du groupe de travail de la Commission européenne en matière de benchmark bas carbone, précise Olivier Mareuse. Elle s’accompagne également d’une démarche d’engagement actionnarial pour faire évoluer les pratiques des entreprises. Elle est, par ailleurs, très complémentaire de la gestion de conviction que développera Sycomore AM sur l’autre fonds actions.»

La poche obligataire gérée par HSBC GAM reposera quant à elle sur une approche best-in-class, les émetteurs qui permettront d’éviter le plus d’émissions carbone dans chaque secteur étant privilégiés. Mais pour éviter une trop forte concentration du portefeuille à la fois sur les grands secteurs de l’indice (la finance en particulier) et sur les secteurs structurellement peu émetteurs, le gérant revisite la pondération de l’univers d’investissement. Son approche du «budget carbone» se fonde sur la répartition moyenne des émissions d’un particulier européen en fonction de ses thèmes de consommation (logement, services, etc.) qu’il reproduit dans son portefeuille.

Outre les fonds de Place eux-mêmes, ces trois méthodologies ont vocation à être utilisées de manière plus large par les institutionnels à l’origine de l’appel d’offres : elles seront en effet mises à leur disposition de sorte qu’ils puissent faire évoluer leurs propres pratiques. Un argument qui pourrait convaincre d’autres institutionnels de se joindre à l’initiative : une telle option est ouverte jusqu’à la création effective des fonds, en septembre prochain.

À lire aussi

Entretien avec Isabelle Bourcier, responsable des gestions quantitatives et indicielles chez BNP Paribas Asset Management

«Depuis plusieurs années, nous proposons des stratégies indicielles bas carbone»

Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF, BNP Paribas Asset Management

«Les ETF sur indices responsables de plus en plus incontournables dans une gestion de portefeuille»

Nicolas Beneton, senior client portfolio manager, spécialiste de l’investissement durable, Robeco

Générer un impact positif et répondre aux défis mondiaux en matière de santé au travers de la stratégie Healthy Living