ISR

Politique d’investissement

ESG : attention au facteur social !

Option Finance - 28 janvier 2019 - Séverine Leboucher

ESG

ESG : attention au facteur social !

Depuis 2015 et l’Accord de Paris, la prise en compte des critères extra-financiers par les investisseurs se focalise sur la dimension environnementale. Mais avec la crise des Gilets jaunes, et plus largement la montée de la contestation sociale, la lettre «S» de l’analyse ESG gagne en visibilité. Les investisseurs se mobilisent en particulier autour de la notion de «transition juste».

La crise des Gilets jaunes aura-t-elle un impact sur l’univers de la gestion d’actifs ? En s’attaquant à la fiscalité écologique, accusée d’être socialement injuste, le mouvement de contestation français soulève la question de la place de la dimension «sociale» dans les choix d’investissement des institutionnels et de leurs asset managers. Si ces derniers intensifient depuis plusieurs années leurs efforts pour une meilleure prise en compte des critères ESG (environnement, social et gouvernance) dans leur gestion, la question est posée de savoir si le «S» tient une place suffisamment importante dans cette analyse, à côté du «E» en particulier. Historiquement sensibles aux questions sociales (voir encadré), les institutionnels français ont en effet, ces dernières années, mis l’accent sur les questions climatiques. «La COP 21 et l’Accord de Paris en 2015 ont marqué, pour les investisseurs, un tournant environnemental, au détriment des aspects sociaux», souligne Bertille Knuckey, responsable de la recherche ESG et gérante chez Sycomore AM. Sous l’impulsion du législateur, institutionnels et asset managers se sont en particulier employés à publier des informations sur la manière dont ils prennent en compte les critères ESG dans leur gestion. Mais «la dimension sociale est largement absente des reportings élaborés au titre de l’article 173 de la loi de transition énergétique, qui se focalisent sur des indicateurs comme l’empreinte carbone des portefeuilles ou, dans une moindre mesure, sur leur alignement avec les scénarios de limitation du réchauffement climatique», relève Anne-Catherine Husson-Traore, directrice générale de Novethic.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Interview - Helena Viñes Fiestas, responsable Stewardship & Policy au sein de BNPP AM, et membre du groupe technique d’experts (TEG) de la Commission européenne

«La taxinomie appose un tampon officiel sur une liste d’activités vertes»

Vladislav Tcaci, Damien Vermonet, Sébastien Caron, Nicolas Schrameck, Ellipsis AM

Ellipsis AM affiche des ambitions renouvelées pour sa gestion convertibles et lance un fonds Monde