ISR

Stratégie

Les sociétés de gestion généralisent l’utilisation des critères ESG

Option Finance - 17 juin 2019 - Sandra Sebag

ESG, Développement durable

Les sociétés de gestion généralisent l’utilisation des critères ESG

Pour répondre aux demandes de leurs clientèles, de nombreuses sociétés de gestion ont annoncé leur intention d’utiliser systématiquement les paramètres ESG dans leur sélection de titres. Elles buttent toutefois, pour certaines classes d’actifs comme les petites et moyennes capitalisations ou encore les actifs émergents, sur la difficulté d’accès aux données.

Quel que soit le type de clientèle, la prise en compte des aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devient incontournable dans la gestion d’actifs. L’utilisation de ces critères ESG dans la sélection de valeurs a en effet été systématiquement réclamée par les investisseurs institutionnels depuis qu’ils sont soumis à l’article 173 de la loi sur la transition énergétique, entré en vigueur le 1er janvier 2016. De même, du fait de la loi Pacte votée en avril dernier, les particuliers et la clientèle privée se verront offrir dans les prochains mois, dans le cadre de leur assurance vie, des fonds disposant d’un des labels en lien avec les problématiques de développement durable.

Ces multiples demandes poussent les sociétés de gestion à généraliser l’utilisation des critères ESG dans leurs investissements. Des engagements formels ont ainsi été pris par de nombreuses sociétés de gestion. Par exemple, Axa Investment Managers a pour ambition de faire appel, dès cette année, à ces critères pour l’ensemble de ses fonds ouverts. Ce sera également le cas de BNP Paribas Asset Management à compter de 2020. De son côté, le géant Amundi a annoncé au mois d’octobre 2018 son intention de prendre en compte ces paramètres ainsi que sa volonté de proposer à l’ensemble de ses clients une approche d’investissement responsable dans un délai de trois ans. Pourraient aussi être cités, parmi les grosses structures qui se sont fixé ce type d’objectifs, la Banque Postale Asset Management (LBPAM) et HSBC Global Asset Management, auxquelles peuvent être ajoutées des sociétés de gestion de taille plus petite, comme Edmond de Rothschild Asset Management ou encore Sycomore.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Interview - Helena Viñes Fiestas, responsable Stewardship & Policy au sein de BNPP AM, et membre du groupe technique d’experts (TEG) de la Commission européenne

«La taxinomie appose un tampon officiel sur une liste d’activités vertes»

Vladislav Tcaci, Damien Vermonet, Sébastien Caron, Nicolas Schrameck, Ellipsis AM

Ellipsis AM affiche des ambitions renouvelées pour sa gestion convertibles et lance un fonds Monde