Réglementation

Elections européennes

De nombreux sujets financiers au programme du nouveau Parlement européen

Option Finance - 26 mai 2014 - Sandra Sebag

UCITS, Taxe sur les transactions financières (TTF)

Avant les élections, les parlementaires européens ont adopté plusieurs textes qui faisaient débats depuis plusieurs années (comme MIF 2 ou encore la taxe sur les transactions financières). Ils laissent en suspens des sujets de discorde comme la réforme des fonds monétaires. Un nouveau Parlement qui entérinera ou pas le changement de politique initié par les institutions européennes en matière de finance.

Les Européens viennent d’élire leur nouveau Parlement. Si les sondages préélectoraux indiquaient une faible mobilisation citoyenne dans toute l’Europe, les enjeux n’en sont pas moins importants pour autant, notamment en ce qui concerne l’industrie financière. «Une montée des populismes en Europe pourrait se traduire par un discours contre la finance et les marchés financiers», prévient Christian Dargnat, président de l’Efama. Une évolution d’autant plus délicate pour cette industrie que la politique européenne dans ce domaine avait commencé à évoluer. «Avant la crise financière, la finance était un sujet technique et industriel, rappelle Stéphane Janin, directeur des affaires internationales de l’Association française de la gestion financière (AFG). La crise financière a conduit le G20 à s’emparer de ce sujet qui est devenu éminemment politique. Il fallait à tout prix contrôler la finance. Cependant, les priorités sont en train de changer progressivement, la finance étant maintenant présentée davantage comme un support pour le financement des économies.» Une inflexion dans les discours qui concerne également l’Europe. «Nous nous situons à la fin d’une séquence orientée vers la recherche d’une plus grande sécurité des acteurs et des transactions afin de rétablir la confiance dans le système financier», indique Guillaume Eliet, secrétaire général adjoint de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en charge de la direction de la régulation et des affaires internationales. Ce changement d’orientation s’est déjà traduit par l’adoption de projets significatifs comme la création des fonds d’investissement de long terme (ELTIF).

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner