Stratégie

Stéphane Lapiquonne, directeur de BlackRock France, Belgique et Luxembourg

«Le marché français s’ouvre aux gérants étrangers dans le cadre d’une «architecture guidée.»

Option Finance - 3 décembre 2018 - Sandra Sebag

BlackRock

"BlackRock souhaite se renforcer et se déployer davantage en Europe continentale et, en particulier, en France, car le potentiel de ce marché est énorme."

Stéphane Lapiquonne, directeur de BlackRock France, Belgique et Luxembourg
BlackRock France, Belgique et Luxembourg

BlackRock a annoncé de nombreux recrutements cette année ainsi que la création d’une société de gestion en France. Pourquoi une telle accélération ?

Nous poursuivons une stratégie de long terme qui est en place depuis quatre ans. BlackRock souhaite se renforcer et se déployer davantage en Europe continentale et, en particulier, en France, car le potentiel de ce marché est énorme. Actuellement, les investisseurs institutionnels, mais aussi les banques privées et les réseaux de distribution sont à la recherche d’une diversification des produits. A cela s’ajoutent des réglementations qui sont de plus en plus contraignantes et une révolution technologique qui agite toute l’industrie financière. En France, la réforme des retraites va aussi créer des besoins nouveaux pour les épargnants. Dans un tel contexte, les relations entre les investisseurs et les gérants évoluent. Si le marché français a été longtemps très fermé, il s’ouvre progressivement aux gérants étrangers dans le cadre d’une «architecture guidée». Les réseaux de distribution et les grands institutionnels travaillent toujours avec le gérant «maison», mais ils concluent aussi un certain nombre de partenariats privilégiés.

Ces partenariats ne reposent pas seulement sur la fourniture de produits d’investissement, mais surtout de solutions sur mesure en investissement et technologiques comme la mise à disposition de robo-advisors, complémentaires de celles offertes par leur gérant «maison». Nous nous positionnons comme un fournisseur de service en B to B avec une présence locale importante, offrant un large spectre de solutions : nous avons doublé nos effectifs en trois ans pour passer à une cinquantaine de collaborateurs à Paris.  

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Jacques-Aurélien Marcireau, directeur adjoint des gestions actions et gérant du fonds Edmond de Rothschild Fund Big Data

«Le big data est un thème d’investissement transversal»