Stratégie

Palmarès

Les actions saoudiennes, japonaises et américaines ont tiré la cote

Option Finance - 16 juillet 2018 - Séverine Leboucher

Fonds actions

Le classement des meilleures performances au premier semestre est dominé par les fonds actions hors d’Europe : le Moyen-Orient, le Japon et les Etats-Unis ont été les zones géographiques les plus porteuses. Les actions américaines ont bénéficié des premiers impacts de la généreuse politique fiscale de Donald Trump et d’un pétrole à la hausse. A contrario, il fallait ce semestre se tenir à l’écart de certaines actions émergentes, en particulier les actions turques et brésiliennes.

Il fallait traverser les mers pour trouver des fonds dont la performance dépassait les 2 % au premier semestre 2018. Selon le classement de Six Financial Information portant sur les fonds distribués en France, ce sont ceux dédiés aux actions du Moyen-Orient qui enregistrent la meilleure progression, avec une performance en euros de 13,93 % depuis le début de l’année et de 9,98 % sur le dernier trimestre (voir encadré). Une performance qu’ont peu captée les investisseurs européens, peu positionnés sur ces titres du fait d’une offre réduite (moins d’une dizaine de fonds sont disponibles en France) et de spécificités de la cote des pays du Golfe (faible liquidité, concentration sectorielle importante).

Suivent, dans le classement, les fonds actions japonaises, qui progressent de 6,17 % sur le semestre, mais ralentissent au dernier trimestre à + 1,62 %, en corrélation avec des résultats macroéconomiques mais aussi microéconomiques décevants à court terme. Parmi les segments de marché plus larges et sur lesquels les investisseurs européens sont structurellement plus présents, ce sont les fonds actions Amérique du Nord qui tirent leur épingle du jeu depuis le début d’année. Ils réalisent ainsi une performance semestrielle de + 4,35 % et même + 8,13 % sur le dernier trimestre, même si la collecte reste depuis quelques mois à la peine. Elle chute de 20,32 % pour les fonds actions Amérique du Nord de droit français, en dépit d’un léger redressement sur un mois en juin (+ 0,17 %). Une décollecte partagée par l’ensemble des fonds actions (- 10,05 %) dans un contexte de marchés plus volatils.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner