Stratégie

Stratégie

Les dépositaires misent sur la gestion des données

Option Finance - 15 janvier 2021 - Sandra Sebag

Nouvelles technologies

Face à la montée en puissance des technologies liées à la gestion des données, les dépositaires modifient leur offre pour mieux servir leurs clients. Si cette stratégie les conduit à adapter leur organisation pour gagner en flexibilité, elle les engage aussi sur un terrain déjà occupé par les très grandes sociétés de gestion.

Parmi les conséquences régulièrement avancées de la crise sanitaire figure le développement des nouvelles technologies. Les entreprises – quel que soit le secteur d’activité – profiteraient de la crise pour accélérer leur transformation digitale et plus généralement leur mutation technologique. Ce constat vaut également pour l’industrie financière avec, comme pierre angulaire de ce changement, le « big data », à savoir la collecte, la gestion et la structuration des données pour les transformer en ressource. Si cette technologie abreuve maintenant de nombreuses industries, elle a fait son entrée plus tardivement dans le monde de la finance. « Les brokers ont été les premiers à développer l’usage des nouvelles technologies et en particulier du big data ; les banques ont suivi surtout dans un premier temps pour leurs réseaux retail, rappelle Raphael Cretinon, associé chez Périclès Consulting. Elles les déploient depuis maintenant deux ou trois ans dans le cadre de leurs activités de dépositaire. » 

Les dépositaires ont commencé à déployer depuis deux ou trois ans des solutions associées au big data.

Des données considérées comme une ressource

Il n’était en effet a priori pas évident que cette technologie soit impérative pour ces métiers. « Le big data concerne l’exploitation de données massives et surtout de données non structurées auxquelles il s’agit d’attribuer un sens et de nouvelles fonctionnalités, explique Raphaël Cretinon. Cependant, les dépositaires travaillent essentiellement avec des données déjà structurées concernant, par exemple, les valeurs liquidatives, les flux de transaction ou encore le collatéral. Ils...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi