Stratégie

Dossier

Les sociétés de gestion étrangères s’affirment dans les produits de diversification

Option Finance - 15 décembre 2014 - Sandra Sebag

Réglementation

La baisse des rendements des emprunts d’Etat dans la zone euro pousse les institutionnels à rechercher des produits de diversification plus porteurs. Une évolution qui avantage les sociétés de gestion étrangères, qui disposent d’un historique de performance important dans ces classes d’actifs.

Depuis 2013, le marché européen de la gestion d’actifs est reparti à la hausse. Pour la première fois, selon les statistiques de l’Efama, les fonds Ucits et non Ucits cumulés ont dépassé la barre des 11,05 billions d’euros au troisième trimestre 2014. La croissance des fonds Ucits sur la période dépasse même les 100 milliards d’euros. Ce contexte porteur profite surtout aux grandes maisons de gestion internationales et plus particulièrement anglo-saxonnes. «Les plus grands collecteurs cette année sur le marché européen sont les gestionnaires indépendants anglo-saxons de taille internationale comme BlackRock, JP Morgan Asset Management, M

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner