Tables Rondes

Grand Débat actifs alternatifs et actifs illiquides

L'actualité et les projets des participants

Option Finance - 29 janvier 2021 - Sandra Sebag

Actifs illiquides, Gestion alternative

A Plus Finance met le cap sur l’investissement à impact

L'actualité

La société de gestion A Plus Finance gère pour le compte d’investisseurs particuliers et institutionnels depuis plus de 20 ans. Avec 700 millions d’euros d’actifs sous gestion, elle regroupe 20 collaborateurs répartis sur trois bureaux à Paris, Marseille et Bordeaux. A Plus Finance intervient principalement dans deux domaines : le financement des PME (à travers le capital-développement, la transmission et l’investissement dans des entreprises innovantes) et l’immobilier par le biais de la structuration d’OPPCI institutionnels et grand public. Historiquement, la société intervient également dans le financement du cinéma et la multigestion. Pionnière dans l’immobilier géré, l’équipe de gestion a été une des premières, dès 2012, à avoir lancé un fonds dédié aux résidences services non médicalisées pour seniors. Depuis, elle a fait construire 26 résidences et a déployé plus de 500 millions d’euros. Elle réalise actuellement la levée de fonds de « Génération 3 », le troisième millésime de l’OPPCI dédié aux investisseurs institutionnels. A Plus Finance a progressivement basculé l’ensemble de ses activités vers des gestions à impact sociétal avec notamment la création du premier fonds régional visant à financer les acteurs de l’économie sociale et solidaire en collaboration avec la Cress PACA. Elle étudie dans ce cadre un certain nombre de projets combinant haut potentiel d’innovation, impact social et sociétal et efficacité économique et devrait prochainement réaliser ces premiers investissements dans ce domaine.

Les projets

Fabrice Imbault : Pour cette année, nous allons continuer à développer nos stratégies à impact sociétal, en immobilier avec l'habitat adapté aux seniors valides, mais fragiles, et aussi à travers une nouvelle stratégie autour de l'éducation inclusive. En capital-investissement, notre objectif se concentre sur la levée de notre fonds multi-régional visant à accompagner les PME en phase de mutation environnementale, sociale ou digitale et sur l'investissement de notre fonds dans l'économie sociale et solidaire (ESS). Enfin, nous allons commencer à déployer notre fonds de financement des pharmacies en France qui sont des acteurs majeurs dans le parcours de soin surtout pendant cette crise sanitaire.

Aviva Investors est l’un des leaders de la gestion d’actifs réels en Europe

L'actualité

Aviva Investors est la dénomination commerciale de la branche de gestion d’actifs du groupe Aviva, l’un des plus importants assureurs mondiaux. Représenté dans 14 pays et comptant plus de 1 400 salariés, Aviva Investors gère 393 milliards d’euros d’actifs à fin septembre 2020. Fort d’un héritage d’assureur au service des institutionnels et des réseaux de distribution, Aviva Investors propose des expertises sur l’ensemble des marchés liquides (taux, actions, gestion multi-actifs) jusqu’aux actifs alternatifs (immobilier, infrastructure, dette corporate) ainsi que des solutions sur mesure pour optimiser les contraintes clés des institutionnels. Aviva Investors France est le pôle d’expertise Euro d’Aviva Investors. La société de gestion française gérait 115,5 milliards d’euros à fin septembre 2020. Sur l’ensemble de ses gestions, Aviva Investors encourage les pratiques durables sur les marchés mondiaux, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure gouvernance d’entreprise. Cela dans le but de mieux appréhender les risques et d’améliorer la valeur à long terme des investissements. Les actifs réels représentent plus de 53 milliards d’euros d’encours sous gestion en immobilier, infrastructures et dette privée. Aviva Investors est ainsi l’un des leaders de la gestion d’actifs réels en Europe.

Les projets

Mathieu Gonin : Dans le cadre de notre stratégie de dette privée corporate, nous poursuivons les levées de fonds notamment au sein de notre stratégie liée au plan de relance durable. Nous avons dépassé nos objectifs initiaux en termes de levées de fonds. Nous sommes également très occupés en matière de déploiement des capitaux levés car le marché est très dynamique, il y a de nombreuses opportunités à analyser sur le segment des entreprises notées B ou BB depuis le mois de novembre.

Muzinich compte 37 professionnels de l’investissement spécialisés dans la dette privée

L'actualité

Muzinich & Co. est une société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises. La société a été fondée à New York en 1988, opérant également à travers ses 14 bureaux aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Muzinich & Co. déploie ses expertises sur l’ensemble de l’univers du crédit d’entreprise des marchés développés et émergents. Muzinich gère plus de 38 milliards d’actifs obligataires en dollar US au 30 novembre 2020. L’expertise en dette privée de Muzinich & Co. a vu le jour en 2014 avec la mise en place d’équipes d’investissements locales en Europe d’abord, puis aux Etats-Unis et en Asie. Aujourd’hui, Muzinich compte 37 professionnels de l’investissement de la dette privée, dont 28 en Europe dans sept pays. Au 30 novembre 2020, le montant total de capitaux bruts engagés dans ses stratégies de dette privée s’élevait à 2,8 milliards de dollars US, exclusivement sur le segment des PME-ETI. Muzinich & Co. est signataire des principes pour l’investissement responsable (PRI) soutenus par l’ONU depuis 2010. Les PRI sont le principal promoteur mondial de l’investissement responsable. Il s’efforce de comprendre les incidences de l’investissement sur les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et d’aider son réseau international de signataires investisseurs à intégrer ces facteurs dans leurs investissements et décisions.

Les projets

Sandrine Richard : En dette privée, chez Muzinich l’actualité en termes de levées de fonds est également riche, avec quatre fonds en cours de levée. Nous avons également réussi à réaliser des « closings » l’an dernier en plein confinement dans le cadre de stratégies paneuropéennes corporate sur des stratégies dites « unitranches » ou encore sur un fonds « senior secured » dans le cadre de stratégies corporate. Par ailleurs, des stratégies de financement du secteur de l’aviation et de dettes privées en Asie-Pacifique sont également en cours de lancement. Nous sommes donc très actifs. Au-delà des closings et des levées de fonds, nous attendons avec impatience le vaccin afin de pouvoir rencontrer en direct les investisseurs et les potentiels prospects. Les vidéos ne suffisent pas, il est important que les investisseurs puissent rencontrer les équipes.

La Banque Postale Asset Management dispose d’une plateforme « actifs réels » et « actifs privés » au service de la finance durable

L'actualité

La Banque Postale Asset Management est détenue à hauteur de 70 % par La Banque Postale, 25 % par Aegon Asset Management et 5 % par Malakoff Humanis. Avec 47 milliards d’euros d’actifs sous gestion consolidés, La Banque Postale Asset Management et sa filiale Tocqueville Finance est un gestionnaire de conviction multi-spécialiste au service d’une finance plus durable et transparente. Leader de l’ISR sur les gestions de conviction multi-spécialiste, LBP AM propose quatre pôles d’investissements : le pôle actions par sa filiale Tocqueville Finance, le pôle actifs réels & privés le pôle multi-actifs & performance absolue, le pôle solutions quantitatives. A ses clients investisseurs institutionnels, assureurs, mutuelles, grandes entreprises et distributeurs externes, elle présente une offre en fonds ouverts, en fonds dédiés et en mandats. La plateforme dette privée, créée en 2012, a été l’une des pionnières dans le développement d’une offre couvrant les trois secteurs que sont : l’infrastructure, l’immobilier et le corporate. Elle gère aujourd’hui plus de 3 milliards d’euros avec une équipe de 16 spécialistes, investissant dans les marchés européens des actifs réels et privés. L’équipe intègre depuis plusieurs années les critères extra-financiers ESG à son analyse et sa gestion. Dans le but de renforcer sa démarche et son positionnement stratégique sur les enjeux climatiques, elle a également mis en place différentes initiatives et outils de mesure de performance adaptés à cette activité, tels qu’un bilan carbone des fonds réalisé avec Carbone 4, un reporting socio-économique avec EY et le sponsoring du « 2-Infra Challenge ».

Les projets

René Kassis : Nous sommes aussi en levée de fonds sur nos trois thématiques : le corporate, les infrastructures et l’immobilier. 2021 sera aussi l’année des stratégies à impact sur lesquelles nous travaillons. Et au-delà de cela, nous cherchons à élargir, à enrichir et à diversifier notre offre. Ainsi, à côté des stratégies en dette senior qui possèdent un caractère défensif, nous sommes en train d’élaborer de nouvelles stratégies avec des couples risque/rendement complémentaires. Quand les marchés corrigent et que nous sommes en bas de cycle, c’est le moment, d’après nous, d’aller privilégier des stratégies plus offensives. 

Un mot aussi sur le « retail » : en 2021, nous allons passer de la phase recherche et développement au lancement d’offres « retail ». Nous estimons qu’il existe dans ce domaine un alignement des planètes : les contrats en euro ne délivrent plus de performance, ils sont maintenant de plus en plus faciles à battre, tout en prenant des risques très mesurés au travers des stratégies de type actifs réels. Les particuliers cherchent des alternatives aux fonds en euro, les assureurs veulent développer leur offre en unités de compte (UC), et les réseaux de distribution privilégient les nouveaux produits qui donnent du sens à l’épargne, ce qui est le cas de nos classes d’actifs. En effet, celles-ci intègrent naturellement une démarche d’investisseur responsable, et répondent parfaitement aux enjeux du climat et de la relance économique. Les conditions sont donc favorables à l’ouverture du marché des particuliers à nos classes d’actifs, un marché amené à devenir un deuxième moteur de développement pour nos activités aux côtés des institutionnels. A une condition néanmoins : démocratiser progressivement, et avec prudence, ces nouveaux produits pour qu’ils ne soient pas uniquement réservés à une clientèle fortunée.

Avec 25 années d’expérience, DWS est le 4e gérant en Europe en infrastructure

L'actualité

Avec 759 milliards d’euros d’encours sous gestion*, DWS fait partie du cercle fermé des acteurs globaux pouvant proposer aux investisseurs un accès unique à l’ensemble des gestions actives, passives et alternatives à travers une plateforme mondiale intégrée. Sa gamme alternative, avec 92 milliards d’actifs réels sous gestion* et un historique de plus de 45 ans atteste d’un savoir-faire maîtrisé, DWS est actuellement 4e en Europe en infrastructure. La société de gestion investit dans les actifs d’infrastructure depuis 1992. Sa plateforme globale permet à ses clients d’accéder à des solutions de capital investissement en infrastructure, dette et mandat, et d’investir dans des secteurs économiques variés tels que les transports, les services publics, la télécommunication et autres secteurs critiques à l’échelle locale et globale. Le pôle infrastructure fait intervenir 40 professionnels de l’investissement qui gèrent 19 milliards d’euros d’encours, dette, actions en direct et actifs listés confondus*. Avec plus de 25 années d’expérience en infrastructure, DWS utilise une approche d’investissement disciplinée et vise à fournir un rendement long terme ajusté du risque supérieur, une préservation du capital et de la diversification. Parmi ses investisseurs, la société de gestion compte des institutions gouvernementales, des entreprises, des compagnies d’assurances, des fonds de dotation et des fonds de pension à travers le monde. l

* Au 30/09/2020.

Les projets

Harold d’Hauteville : En matière d’infrastructures non cotées en Europe, 2021 devrait être une année très active. De nombreux actifs ont démontré une solide performance durant la crise, notamment certains actifs de transport, et devraient ainsi faire l’objet d’un intérêt accru de la part des investisseurs. Outre les secteurs de l’infrastructure digitale et de la transition énergétique qui vont continuer de nous occuper en 2021, nous allons également nous concentrer sur quelques sujets liés au transport, notamment dans le secteur du rail et des nouvelles mobilités, et sur les infrastructures qui supportent l’économie circulaire. Ce sera donc une activité soutenue et diversifiée, avec une forte composante d’investissements à impact. En termes de géographie pour 2021, notre activité sera particulièrement soutenue en France, en Allemagne, en Italie et au Benelux.

La Caisse des Dépôts contribue à la relance de l’économie post-Covid

L'actualité

La Caisse des Dépôts (CDC) a voulu contribuer dès le premier confinement à la relance de l’économie post-Covid. Elle s’est associée à la Fédération française de l’assurance (FFA) pour répondre aux besoins des entreprises françaises en déployant un effort commun de plus de 2,2 milliards d’euros, dont 250 millions d’euros apportés par la CDC. L’épargne des Français, déposée à la CDC ou en assurance vie, est ainsi mise au service de la reprise économique. L’intervention auprès des entreprises accompagnées se fait principalement par un renforcement de leurs fonds propres, rendu nécessaire par la baisse de l’activité, ainsi qu’en dette, selon un couple rendement/risque attendu par des investisseurs avisés de long terme. Deux groupes d’entreprises sont ciblés : les PME/ETI d’avenir de tous secteurs (pour environ 50 % des investissements) d’une part et d’autre part, les entreprises de toutes tailles de deux secteurs stratégiques à savoir la santé (40 % des investissements) et le tourisme (10 %). Des indicateurs socio-économiques (notamment la création d’emplois en France) et environnementaux, sociétaux et de gouvernance sont intégrés dans le suivi et le pilotage des investissements. Entre mai et décembre 2020, la grande majorité des 2,2 milliards d’euros ont déjà été engagés auprès des sociétés de gestion sélectionnées et les fonds « assureurs – Caisse des Dépôts relance durable France » ont commencé à faire leurs premiers investissements. 

Les projets

Joël Prohin : La Caisse des Dépôts est un investisseur important dans ces classes d’actifs. Le portefeuille institutionnel de la CDC est exposé à plus de 8 milliards d’euros sur l’immobilier et à plus de 4 milliards d’euros de fonds non cotés (hors engagements non tirés), dont plus de 1 milliard d’euros en dettes et plus de 3 milliards d’euros en capital. Chacun de ces segments a vocation à croître dans les prochaines années. 

L’indépendance de Tikehau Capital lui a permis de consolider année après année sa valeur et sa réputation dans l’industrie de la gestion d’actifs alternative

L'actualité

Tikehau Capital est un groupe de gestion d’actifs et d’investissement fondé 2004 par Antoine Flamarion et Mathieu Chabran. Tikehau Capital gérait 27,2 milliards d’euros au 30 septembre 2020 et disposait de 2,8 milliards d’euros de fonds propres au 30 juin 2020. Tikehau Capital investit dans différentes classes d’actifs : dette privée, actifs réels, private equity, capital markets strategies, notamment au travers de ses filiales de gestion d’actifs qui opèrent pour le compte d’acteurs institutionnels et privés. Pour Tikehau Capital, le choix de l’indépendance a consolidé année après année sa valeur et sa réputation dans l’industrie de la gestion d’actifs alternative. Cette indépendance a permis au groupe de développer un modèle économique se distinguant par une capacité à allouer son capital notamment dans ses quatre lignes de métier, et d’aborder ainsi son activité de façon flexible. Contrôlé par son management, aux côtés de partenaires institutionnels de premier rang, Tikehau Capital comptait plus de 570 collaborateurs au 30 juin 2020 au sein de ses bureaux actuellement situés à Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles, Luxembourg, Madrid, Milan, New York, Séoul, Singapour et Tokyo. 

Les projets

Thomas Friedberger : Chez Tikehau, nous avons aussi beaucoup de projets. L’important pour nous est surtout de bien investir et de bien naviguer dans des marchés qui évoluent en ordre dispersé. Nous dédions ainsi de nombreuses ressources à l’investissement et au suivi des portefeuilles. En termes de levées de fonds, nous travaillons sur le closing de quatre fonds de dettes privées, le cinquième vintage de financements privés directs, mais aussi sur une nouvelle stratégie de dette privée secondaire et un fonds de financement d’entreprises à « impact » : nous terminons également la levée d’un fonds de « situations spéciales ». 

En capital-investissement, nous terminons la levée de notre fonds dédié à la transition énergétique. Il s’agit d’un des seuls fonds de capital-investissement au monde qui soit spécialisé intégralement sur la transition énergétique et nous le gérons en partenariat avec le groupe Total. Enfin, nous sommes en train de lever un fonds de capital-investissement dédié à l’apport en capital dans le secteur aéronautique avec la participation de la BPI et des quatre donneurs d’ordres du secteur à savoir Dassault, Thalès, Safran et Airbus. Nous avons aussi des projets de lancement de fonds à destination des investisseurs non professionnels dans plusieurs pays dont la France en partenariat avec des distributeurs et des assureurs. Nous terminons enfin une levée de fonds dans le domaine des infrastructures et plus précisément des partenariats public/privé aux Etats-Unis.

L’équipe de dette privée actifs réels de Natixis Investment Managers International affiche une forte croissance de ses encours en 2020

L'actualité

Natixis Investment Managers accompagne les investisseurs dans la construction de portefeuilles en offrant une gamme de solutions adaptées. Riche des expertises de plus de 20 sociétés de gestion à travers le monde, le groupe propose l’approche Active Thinking® pour aider ses clients à atteindre leurs objectifs quelles que soient les conditions de marché. Natixis Investment Managers est classée parmi les plus grandes sociétés de gestion d’actifs dans le monde1 (910 milliards d’euros d’actifs sous gestion2). La société croit en la force d’une approche indépendante en matière de gestion d’actifs. Chacun de ses affiliés concentre sa gestion sur les styles et disciplines d’investissement où il a fait la preuve de son savoir-faire. Il en résulte une sélection de plus de 200 stratégies d’investissement élaborées par des sociétés de gestion, parmi les plus réputées au monde. L’équipe de dette privée actifs réels de Natixis Investment Managers International est une équipe dédiée de plus de 20 personnes basées à Paris, mais aussi à Hong Kong et Singapour et spécialisée dans les financements de l’immobilier, d’infrastructures et de l’aéronautique. Elle gère 12 fonds et mandats de dette pour des clients français, européens et asiatiques. Elle propose des gammes de stratégies diversifiées combinant des approches sectorielles, de couple rendement/risque et de durations différents et des fonds à impacts. Elle propose à la fois des fonds génériques ou thématiques ainsi que des mandats répondant aux besoins spécifiques des investisseurs. En 2020, elle affiche une croissance soutenue de ses encours (+ 20 %) et a mis en œuvre 14 nouvelles transactions. L’an dernier, l’impact de la Covid-19 a en effet été maîtrisé avec moins de 10 % de ses encours sous gestion impactés et une performance globale des fonds quasiment inchangée. Enfin, la société a annoncé le closing de nouveaux fonds et mandats auprès d’investisseurs asiatiques, ainsi début 2021, la confiance renouvelée de ses clients lui a permis de réaliser le closing de fonds et de mandats pour un montant de près de 4 milliards de dollars. l

1. Cerulli Quantitative Update : Global Markets 2020 a classé Natixis Investment Managers 17e plus grande société de gestion au monde, sur la base des actifs sous gestion au 31 décembre 2019. 2. Valeur nette des actifs au 30 septembre 2020.

Les projets

Laurent Belouze : L'actualité du moment, en ce début d'année, relève des reportings vis-à-vis de nos clients concernant d'une part les évolutions de la qualité de chaque actif, leur niveau de résilience sur 2020 et nos anticipations sur 2021, et d'autre part sur la performance de nos fonds. Pour l'instant, les nouvelles sont bonnes pour nos clients : la performance est là, les risques maîtrisés. Deuxièmement, les opportunités d'investissement sont toujours bien présentes, nous regardons de nombreux dossiers, mais restons extrêmement attentifs à la qualité de nos investissements, car nos clients privilégient la prudence et ce que nous appelons le " flight to quality ". Comme en 2020, la charge de travail pour analyser les dossiers, être sélectifs dans nos investissements, devrait être considérable. Troisièmement, le début d'année sera aussi marqué par des levées de fonds et des closings conséquents. Sur le premier trimestre de cette année, nous anticipons la signature de levées de fonds sur nos différents secteurs, par des investisseurs français, européens et asiatiques, et via nos bureaux en Europe et en Asie pour un montant global de l'ordre de 4 milliards de dollars.