Carrières

Parcours

Directeur comptable : et si vous deveniez directeur financier ?

Option Finance - 23 avril 2021 - Anaïs Trebaul

Si traditionnellement, le contrôle de gestion ou les fusions acquisitions constituent les voies d’accès privilégiées au poste de directeur financier, les profils comptables peuvent également prétendre à ce poste. Même si ces derniers sont encore peu favorisés par les recruteurs, ils présentent des compétences qui conviennent parfaitement à ce type de fonction.

Si leurs bureaux ne sont pas très éloignés au sein des sièges sociaux des entreprises, rares sont les directeurs comptables à avoir pu prendre place dans celui du directeur financier. Et pour cause : les compétences des directeurs comptabilité ou consolidation ne sont pas celles qui sont les plus recherchées par les entreprises lorsqu’elles recrutent leur directeur financier. « La comptabilité n’est pas la voie royale pour devenir directeur financier, constate Alexandra Proniewski, directrice associée chez Upward Finance. Même si la comptabilité fait bien évidemment partie intégrante de leur périmètre et qu’ils doivent avoir une expertise dans ce domaine, nos clients nous demandent assez peu de recruter des profils de DAF issus de la comptabilité. » En effet, les comptables pâtissent souvent d’une image qui leur est préjudiciable. « Les entreprises recherchent des directeurs financiers qui sont capables d’accompagner la stratégie d’une entreprise avec la direction générale, afin d’acquérir de nouvelles parts de marché ou d’axer le contrôle de gestion sur la performance, etc., précise Alexandra Proniewski. Or la population comptable est réputée pour être avant tout technique et être moins axée sur ce pilotage. »

Pourtant, plusieurs directeurs comptables ou consolidation l’avouent : accéder à un poste de directeur financier constitue un objectif de carrière. Même s’ils partent avec un léger handicap, ces professionnels n’en disposent pas moins d’atouts précieux. « J’ai toujours considéré la comptabilité comme une base indispensable à la finance », assure Alexandre Geoffroy, directeur financier de Global Energy Management, filiale d’Engie qui gère le portefeuille d’actifs en électricité et gaz naturel du groupe. A en croire les intéressés, les directeurs financiers maîtrisant parfaitement la comptabilité auraient même un avantage par rapport aux autres candidats. « Les bases techniques comptables sont souvent difficiles à intégrer et cela peut prendre du temps avant de bien les assimiler, remarque Elodie Tilmant, directeur financier chez Total Direct Energie. A l’inverse, les autres fonctions de la direction financière, comme la trésorerie et le credit management, s’apprennent plus facilement sur le tas, en échangeant avec les équipes. Ainsi, notre expérience en comptabilité nous permet de nous concentrer plus rapidement sur d’autres sujets inhérents à notre poste. » Un avis partagé par Alexandre Geoffroy : « Développer une expertise comptable et bien connaître les normes IFRS, en particulier IFRS 9 (instruments financiers), IFRS 15 (chiffre d’affaires) et IFRS 16 (contrats de location), dont les impacts comptables ne sont pas toujours intuitifs pour les financiers, est très utile pour devenir DAF. De plus, les directeurs comptables maîtrisent bien les sujets fiscaux ainsi que le processus de clôture dans son ensemble y compris la gestion de la relation avec les commissaires aux comptes et avec le comité d’audit qui sont des partenaires essentiels des directeurs financiers. »

La mobilité interne comme levier

Forts de cette expérience, des professionnels du chiffre réussissent chaque année, malgré les réticences des recruteurs, à accéder à des postes de directeur financier. Selon l’APDC, l’association des professionnels et directeurs en comptabilité et gestion, ils seraient même de plus en plus nombreux, et cette tendance perdurerait depuis le début de la crise sanitaire. Pour y parvenir, les candidats bénéficient souvent d’une mobilité interne. C’est notamment le cas d’Elodie Tilmant, qui était auparavant directrice consolidation et norme de Total. « En tant que consolideur, je me sentais un peu loin du terrain, se souvient Elodie Tilmant. Au sein de Total, la mobilité interne est favorisée grâce à un service dédié à la gestion de carrière. J’avais donc fait part à la personne qui me suivait de mes souhaits d’aller vers un poste plus opérationnel. C’est ainsi que j’ai eu l’opportunité de devenir directrice financière de la filiale Total Direct Energie. Désormais, la comptabilité, le contrôle de gestion, le credit management et la gestion de trésorerie sont sous ma responsabilité. » Pour les recruteurs, ce modus operandi a plusieurs avantages. « L’intérêt de promouvoir son directeur comptable est qu’il connaît l’historique de l’entreprise, ainsi que ses failles et ses points forts, indique Alexandra Proniewski. En outre, cela permet aux entreprises d’éviter de recourir à un processus de recrutement externe qui peut être coûteux et aller de trois à six mois pour un directeur financier. Les directeurs comptables valant moins cher que les directeurs financiers sur le marché, les entreprises peuvent ainsi les faire évoluer et augmenter leur salaire, tout en les rémunérant tout de même moins qu’un directeur financier qu’ils auraient recruté à l’extérieur. »

Le recours à la mobilité interne n’étant pas possible dans toutes les entreprises, d’autres profils comptables accèdent alors à des fonctions de directeurs financiers en diversifiant leur parcours. « Après 10 ans d’audit comptable chez Deloitte, j’ai intégré Suez (maintenant Engie), d’abord en tant que responsable du contrôle interne, avant d’être promu responsable des projets transverses finance puis de la consolidation du groupe, explique Daniel Murciano, directeur financier du groupe Seris. Ensuite, je suis devenu directeur central contrôle financier et comptabilité de CMA CGM pendant cinq ans. Enfin, j’ai accédé au poste de directeur financier du groupe Seris en août dernier. » Une variété de missions qui répond à la pluridisciplinarité requise pour devenir directeur financier. « J’ai acquis des compétences techniques en comptabilité et en finance, mais aussi en gestion de projet sur des sujets assez transverses et en management d’équipe, poursuit Daniel Murciano. De plus, j’ai pu travailler avec les différents métiers de la finance, aussi bien des contrôleurs de gestion que des trésoriers. La richesse de mon parcours a séduit mon employeur. » Pour intéresser les recruteurs, les profils comptables ont donc tout intérêt à évoluer. « Pour accéder à un poste de directeur financier, ils doivent sortir assez vite du côté technique de leurs missions, confirme Véronique Bréchet, executive search consultant chez Lincoln Group. Ils doivent démontrer qu’ils savent manager, influencer, et qu’ils maîtrisent la communication auprès de tous les acteurs de l’entreprise : actionnaires, direction générale, opérationnels… » Des conseils à suivre pour les profils comptables soucieux de prendre les commandes d’une direction financière. 

L’audit demeure un tremplin

  • Nombreux sont les directeurs financiers à avoir commencé leur carrière dans l’audit au sein d’un cabinet. Les recruteurs apprécient les candidats au poste de directeur financier qui ont cette expérience dans leur CV. « La voie royale pour devenir directeur financier est généralement, après un bac + 5, de démarrer sa carrière au sein d’un grand cabinet d’audit, puis de poursuivre en contrôle de gestion ou contrôle financier et/ou sur des sujets de type M&A, observe Alexandra Proniewski. L’audit est en effet une expérience très formatrice, souvent considérée comme un 3e cycle supplémentaire qui permet d’acquérir beaucoup de structure et de rigueur ainsi que d’avoir une vision globale sur un business, qualités très utiles pour évoluer au sein d’une DAF par la suite. »
  • Cette expérience en cabinet permet également de vite gérer des équipes. « Lors de mes 10 années d’audit, j’ai appris à travailler avec différents managers, et à coordonner des collaborateurs au profil varié, tout cela dans un rythme très soutenu, commente Elodie Tilmant. Les compétences de management que j’ai acquises en audit me servent énormément en tant que directrice financière. »