Gestion d'actifs

Mathieu Gonin, responsable de la dette privée corporate, Aviva Investors France

« Aviva Investors France : soutenir les entreprises françaises familiales pour promouvoir une reprise durable »

Funds Magazine - 30 avril 2021

Aviva Investors France (AIF) a lancé au second semestre 2020 Aviva Investors Relance Durable France, un fonds de dette privée ciblant les entreprises familiales françaises. Mathieu Gonin, responsable de la dette privée corporate chez AIF, détaille les spécificités de ce fonds qui vise à promouvoir une reprise économique durable.

Quelle est l’ambition d’Aviva Investors Relance Durable France ?

Le lancement de ce fonds de dette privée senior s’inscrit dans le programme d’investissements des assureurs, Relance Durable France, coordonné par la Fédération Française de l’Assurance, avec la Caisse des Dépôts. Notre ambition est d’accompagner une reprise économique durable à la suite de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, avec une solution de financement adaptée au soutien et au développement opérationnel pérenne d’entreprises françaises. La création de ce fonds a été initiée avec Aviva France qui a investi 50 millions d’euros. Nous avons également reçu le soutien d’autres assureurs nationaux et internationaux de premier plan, avec, à fin mars 2021, un engagement global de 130 millions d’euros.

L’une des particularités de ce fonds est sa co-construction avec les investisseurs. Pourquoi une telle démarche ?

La dette privée est un axe de diversification important pour les institutionnels et les assureurs dans un environnement de taux bas. Co-construire le fonds avec les assureurs nous a permis de définir de concert les critères d’éligibilité des entreprises françaises que nous souhaitions accompagner et donc d’être assurés de répondre à leurs attentes.

Quel est le profil des entreprises ciblées ?

Aviva Investors Relance Durable France vise le financement d’entreprises familiales françaises, cotées ou non cotées dont le capital n’est pas détenu majoritairement par des fonds de private equity. Nous les sélectionnons dans tous secteurs, hormis ceux exclus par la politique ­ESG (environnement, social et gouvernance) d’AIF. La priorité est donnée aux entreprises de petite taille, et 30 % de l’actif du fonds sera réservé aux sociétés réalisant un Ebitda (excédent brut d’exploitation ajusté) inférieur à 10 millions d’euros. Nous pouvons financer des entreprises endettées, mais qui affichent un ratio d’endettement (dette nette/Ebitda) d’un maximum de quatre fois sur la base des résultats pré-Covid. Aucun investissement ne peut excéder 10 % des encours du fonds.

Qui sont les sociétés déjà accompagnées ?

Nous avons déjà réalisé deux opérations de financement, l’une avec le sous-traitant automobile FSD Group, pour un montant total de 13 millions d’euros sous forme d’un Euro PP bilatéral, et l’autre pour Inetum (ex-GFI Informatique), via une participation de 8 millions d’euros dans le cadre d’un financement obligataire de 60 millions d’euros.

Quelle est l’approche ESG pour promouvoir une reprise durable ?

La stratégie responsable de ce fonds s’appuie sur la politique ESG d’Aviva Investors France. Elle a pour objectif d’aider les entreprises à initier ou à renforcer une démarche responsable ambitieuse, sur la base d’un accompagnement sur le long terme. Pour être éligibles au fonds, les entreprises doivent obtenir une note minimale de 40/100, calculée sur la base d’un questionnaire ESG élaboré avec la méthodologie Moody’s Vigeo, réévaluée périodiquement. Les entreprises doivent également s’engager sur des critères ESG spécifiques à leur secteur d’activité. Cela peut constituer un réel défi pour de petites entreprises qui souvent ne bénéficient pas d’équipe ESG dédiée. Nous élaborons donc avec le management une feuille de route avec un accompagnement sur les objectifs d’amélioration durant toute la durée du financement.

Quel est l’engagement d’AIF en dette privée corporate ?

Aviva Investors France est positionnée sur la dette privée corporate depuis 2014, avec une expertise paneuropéenne et un prisme sur les entreprises de la catégorie « crossover » (entreprises notées de BB- à BBB-) et sur les petites et moyennes entreprises. Notre équipe a réalisé depuis 2014 quelque 1,5 milliard d’euros de financements sur plus de 70 transactions. En mars 2021, les encours sous gestion avoisinent le milliard d’euros. Nous allons capitaliser sur notre expertise en analyse crédit et en origination pour identifier de nouvelles entreprises à financer pour soutenir une reprise économique durable et continuer à offrir aux investisseurs des rendements ajustés du risque attractifs dans une optique de diversification de leur portefeuille. 

Ce fonds ne respecte pas, pour tout ou partie, les critères d’éligibilité définis dans la charte du label « relance » et partant ne dispose pas de ce label. Par ailleurs, de par sa forme juridique, ce produit n’est pas encadré par le règlement (UE) 2019/2088 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers. 

Classes d'actifs : analyses et perspectives