Communauté financière

Bilan

Les 50 qui ont fait l'actualité en 2014 : Asset Management

La rédaction d'Option Finance - 5 janvier 2015 - Option Finance

Amundi – Yves Perrier innove dans le financement de la transition énergétique

Yves Perrier, dirigeant, Amundi
Yves Perrier

En octobre dernier, Amundi, dirigé par Yves Perrier, a créé la surprise dans le domaine de la gestion d’actifs en France en annonçant un partenariat innovant avec EDF dans le financement de la transition énergétique. Concrètement, le premier asset manager européen, avec plus de 800 milliards d’euros d’encours sous gestion, va mettre à profit son expertise pour créer des véhicules dédiés au financement de la transition énergétique dans le domaine de l’immobilier ou encore des infrastructures tandis que l’électricien s’occupera de sélectionner et d’assurer le développement de ces projets sur le plan industriel. Ce partenariat entre un industriel et une société de gestion constitue une première en France et repose sur des objectifs ambitieux : lever 1,5 milliard d’euros et offrir des rendements compris entre 4 % à 11 % sur un horizon de placement de 7 à 12 ans.


Banque du Vatican – Jean-Baptiste de Franssu remet sur le droit chemin les finances de l’Eglise

Jean-Baptiste de Franssu, président, Banque du Vatican
Jean-Baptiste de Franssu

Nommé cet été par le Saint-Siège à la tête de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR), plus communément connue sous l’appellation «Banque du Vatican», le Français Jean-Baptiste de Franssu doit relever le défi d’assainir et d’améliorer la transparence des finances de cette institution. Une mission que ce professionnel de la gestion d’actifs, qui a commencé sa carrière à la Caisse des dépôts avant de diriger la filiale européenne du gérant américain Invesco puis de créer en 2011 le cabinet de conseil en fusions-acquisitions Incipit à Bruxelles, a déjà bien entamée. A la suite de vérifications internes permettant de constater des irrégularités dans la vente d’immeubles entre 2001 et 2008, les autorités judiciaires du Vatican ont en effet ouvert il y a peu une enquête à l’encontre d’anciens dirigeants de l’IOR dont son ex-président (Angelo Caloia). Si Jean-Baptiste de Franssu va devoir poursuivre ses efforts pour redorer l’image de la Banque du Vatican, il entend aussi redéfinir la stratégie d’investissement autour de 6 milliards d’euros.

Candriam – Naïm Abou-Jaoudé pilote une transition réussie

Naïm Abou-Jaoudé
Naïm Abou-Jaoudé

Après avoir dû faire face en 2013 aux nombreux rebondissements intervenus à l’occasion de la vente de Dexia Asset Management qui a failli être reprise par le Hongkongais GCS Capital avant finalement de devenir, en début d’année, une filiale de l’Américain New York Life Investments, Naïm Abou-Jaoudé a connu une année 2014 tout aussi active. Le PDG de Dexia AM a en effet piloté la transformation de la société de gestion qui s’est rebaptisée en Candriam, acronyme de Conviction and Responsibility in Asset Management. Malgré tous ces bouleversements, Candriam a continué d’offrir un service d’excellente qualité en France, ce qui lui a permis de recevoir cette année le Trophée du meilleur service client par Option Finance. Naïm Abou-Jaoudé a également réussi son pari de continuer de faire croître les encours de la société qui ont atteint 79,5 milliards d’euros à fin septembre, contre 73 milliards d’euros à fin 2013.

Comgest – Wojciech Stanislawski profite de l’envolée des actions indiennes

Wojciech Stanislawski, gérant, Comgest Growth India
Wojciech Stanislawski

Si la Bourse indienne a effectué un rebond spectaculaire en 2014, certains gérants ont largement surperformé ce marché. C’est le cas de Wojciech Stanislawski, qui avec le fonds Comgest Growth India, enregistre une performance supérieure à 83 % du 1er janvier au 5 décembre 2014 selon Morningstar, soit 30 points de plus que le MSCI India. Il se classe ainsi deuxième gérant actions depuis le début de l’année juste derrière Jean-Laurent Bruel de Gestys Santé Biotech (voir p ??). Un parcours sans faute dans la sélection de valeurs opéré l’an dernier par lui et les deux analystes avec lesquels il travaille – Manish Shah à Bombay et Vincent Houghton à Singapour – explique ce résultat exceptionnel. Outre une recherche très importante sur les valeurs, Comgest Growth India ne sélectionne en moyenne qu’une trentaine de titres de qualité affichant une forte croissance. Si le fonds, doté de 150 millions d’euros d’encours, a été pénalisé en 2013 par la conjoncture indienne qui a fait reculer sa performance de 18 %, sa stratégie a été particulièrement adaptée en 2014 puisque plusieurs des entreprises sur lesquelles il avait misé comme Bosh Limited ou Bharti Infratel ont progressé de plus de 100 % en bourse.

Gestys - Jean-Laurent Bruel surperforme les marchés actions

Jean-Laurent Bruel, gérant, Gestys

Avec plus de 85 % de progression depuis le début de l’année, Gestys Santé Biotech arrive en tête des classements de fonds au 1er décembre selon Morningstar et Europerformance – A Six Company. Son gérant Jean-Laurent Bruel explique cette exceptionnelle performance en 2014, après – 0,7 % en 2013, par le retour de l’appétit des investisseurs pour les valeurs françaises issues des biotechnologies et de la santé. Même les Américains auraient misé cette année sur le marché européen, participant ainsi à la revalorisation de ce secteur jusqu’alors très décoté. Jean-Laurent Bruel a su aussi sélectionner dans son portefeuille, comprenant une vingtaine de valeurs, des sociétés très porteuses en 2014 comme le développeur de médicaments à partir de protéines thérapeutiques Adocia ou le concepteur de thérapies contre le cancer Erytech Pharma qui ont respectivement vu leur cours progresser de 375 % et de 186 % en un an.

H2O Multibonds – Bruno Crastes surperforme les marchés obligataires

Bruno Crastes, gérant, H2O Multibonds
Bruno Crastes

Dans un environnement de marché particulièrement porteur pour les obligations, Bruno Crastes a réussi à faire encore mieux avec son fonds H2O Multibonds. Ce produit obligataire diversifié a en effet progressé de plus de 32 % depuis le début de l’année 2014 jusqu’au 5 décembre, selon les statistiques établies par Morningstar. Le fonds, qui a largement rempli son objectif de battre de 2 % l’indice JPM Government Bond Broad, a bénéficié cette année de sa stratégie basée sur des arbitrages entre les actifs notamment de paris porteurs sur les taux longs américains, la dette périphérique, ou encore des positions à l’achat sur le dollar. H2O Multibonds, qui a vu ses encours doubler cette année pour atteindre 800 millions d’euros, espère bien reproduire des performances supérieures à 10 % cette année.

Pimco – Virginie Maisonneuve affirme son influence dans la gestion d’actifs

Virginie Maisonneuve, gérante, Pimco
Virginie Maisonneuve

L'année 2014 a été riche en actualité pour Virginie Maisonneuve. Après avoir pris la tête en janvier des gestions actions au sein de la célèbre maison américaine spécialiste de l'obligataire Pimco (1,87 trillion de dollars sous gestion à fin septembre), cette gérante française a intégré cette année le classement des 100 femmes les plus influentes dans la finance internationale établi par le magazine britannique Financial News en octobre. Une belle récompense pour cette professionnelle, qui après ses études à Paris - ESLSCA et Dauphine - a très tôt entrepris une carrière à l'international dans la gestion d'actifs, notamment chez Martin Currie, Batterymarch ou encore Clay Finlay. Après dix ans passés chez Schroders à Londres où elle a développé la gestion actions, Virginie Maisonneuve entend à présent relever ce challenge pour Pimco, qui rassemble aujourd'hui plus d'une trentaine de professionnels sur les actions à l'international pour 50 milliards de dollars d'encours.

Tobam – Yves Choueiffaty assoit son développement à l’international

Yves Choueiffaty peut être fier du parcours que connaît Tobam depuis qu’il l’a créée en 2006. Initialement incubée par Lehman Brothers, cette société de gestion, qui a dû prendre son indépendance en 2008 et a fait entrer depuis lors deux actionnaires minoritaires d’envergure (Calpers et Amundi), a bâti son développement auprès d’une clientèle institutionnelle très internationale. Spécialisée dans les stratégies anti-benchmark au départ sur les actions, elle a décliné son expertise cette année sur les obligations. Ayant connu un essor spectaculaire de ses encours qui ont approché les 5 milliards d’euros à fin septembre contre environ 2 milliards d’euros fin 2012, Tobam, qui a ouvert un bureau à New York fin 2013, espère franchir la barre des 10 milliards de dollars dans le courant 2015. Son exceptionnel parcours lui a permis de recevoir cette année le prix de la société de gestion entrepreneuriale de l’année lors des Trophées de l’asset management organisés par le groupe Option Finance.