Financement des entreprises et Trésorerie

Xavier Goénaga Butèle, responsable des études économiques et financières, Finance Active

Financements durables : la nouvelle donne des directions financières

Option Finance - 26 juin 2021 - Parole d'expert

Finance verte

Quelles sont les tendances sur le marché des investissements et émissions ESG ?

Longtemps, la demande des investisseurs et des émetteurs s’est portée quasi exclusivement sur les green bonds. Selon le Climate Bond Initiative, au niveau mondial, le montant cumulé des green bonds – depuis la naissance de ce marché qu’on estime à 2015 – était supérieur à 1 100 milliards de dollars fin 2020, tandis que les social bonds et les sustainability bonds pesaient chacun à peine plus 300 milliards de dollars. Le marché des green bonds tend cependant à se stabiliser alors que ceux des sustainability bonds et des social bonds ont respectivement été multipliés par plus de 2,5 et 8 entre 2019 et 2020. Une croissance notamment liée à la conjoncture et à la typologie des émetteurs qui, pour les social bonds, sont essentiellement des organismes publics (gouvernements, institutions internationales) ; or ceux-ci ont été amenés à financer pendant la crise du Covid-19 des politiques très actives sur le plan social.

Le marché est également porté par des innovations en termes d’instruments. Les transition bonds s’adressent aux sociétés qui, en raison par exemple de leur empreinte carbone dans des projets donnés, n’ont pas la possibilité d’émettre des obligations vertes mais qui mènent des projets visant une transition vers des énergies respectueuses de l’environnement. Des instruments liés à la performance (performance-linked instruments) se développent, à l’instar des prêts à impact (sustainability-linked loans) ou des sustainability-linked bonds, leur équivalent obligataire. Dans ce cas, leur taux d’intérêt est directement indexé sur des critères reflétant la performance ESG de l’entreprise.

Existe-t-il des différences selon les secteurs d’activité ?

En ce qui concerne les entreprises, ce sont majoritairement les green bonds qui sont utilisés. En Europe, en 2020, elles ont représenté 25 % des émissions de green bonds. Au niveau sectoriel, le real asset, comme l’énergie, la construction et les infrastructures, bénéficie le plus des émissions de green bonds (à hauteur de 80 % des use of proceeds au niveau mondial, tous émetteurs confondus). Pour ne citer qu’eux, Engie et EDF font partie des plus gros émetteurs corporate français de green bonds.

Les directions financières sont-elles outillées pour répondre à cette tendance croissante ?

L’alignement entre la politique durable de l’entreprise et la gestion opérationnelle de son business est une dynamique structurante. Il doit être inclus dans tous les process, y compris financiers. C’est une nouvelle opportunité pour la direction financière d’être un acteur encore plus stratégique de l’entreprise. Etant donné le nombre et la diversité des financements ESG, et la quantité de données ESG à collecter, la gestion de ces données est devenue un enjeu clé. Il devient donc nécessaire de s’outiller pour un meilleur pilotage de la dette, d’autant que les investisseurs en dette (obligataire ou bancaire), sont particulièrement exigeants en termes de reporting. Aussi, compte tenu de la diversité des critères (environnementaux, santé, RH, etc.) et de l’hétérogénéité des informations à collecter auprès des directions opérationnelles ou filiales, la direction financière ne peut se reposer sur des outils classiques de consolidation pour les agréger, ni se contenter de tableurs non sécurisés, car cela présente un risque opérationnel important.

Quelle est la réponse technologique de Finance Active ?

Leaders et experts sur les solutions de gestion de la dette et des financements, nous mettons à la disposition des entreprises une solution qui permet au siège et aux filiales de suivre et valoriser leurs financements, facilite la remontée d’informations à la Direction Financière, fluidifie et sécurise la collaboration et l’analyse. Grâce à notre technologie SaaS (Software as a Service), il est facile d’équiper un maximum de collaborateurs afin de disposer d’un référentiel de pilotage de dette unifié et actualisé en temps réel. Par ailleurs, compte tenu de la montée en puissance des financements liés à des covenants ESG, nous avons récemment ajouté un module spécifiquement dédié à la collecte, au suivi et au reporting des indicateurs ESG, en amont et indépendamment même de l’arrivée des standards en la matière. Les émetteurs disposent ainsi d’une vision - consolidée ou par filiale - sur tous leurs financements ESG. Ils peuvent également faire des simulations et voir, par exemple, très concrètement quel serait l’impact d’une amélioration ou d’une dégradation des covenants ESG sur le coût de leur dette. Au plus près des changements sur la dynamique ESG, nous accompagnons nos clients dans la prise de bonnes décisions, pour une meilleure performance financière.