Fiscalité, Comptabilité, Droit

Fiscalité

Coût foncier des bureaux : la hausse n’est pas terminée

Option Finance - 16 décembre 2019 - Anaïs Trebaul

Coûts, Bureau, Fiscalité

Coût foncier des bureaux : la hausse n’est pas terminée

En dix ans, le coût foncier des bureaux professionnels a progressé de 61% en moyenne selon les villes. Bien qu’une légère baisse ait été constatée cette année, cette tendance inflationniste devrait perdurer, à en croire les dernières discussions en matière de fiscalité locale.

Les entreprises qui utilisent des bureaux professionnels ont reçu ces dernières semaines leur avis d’impôts fonciers pour l’année 2019… Avec, pour un certaines d’entre elles, une bonne nouvelle à la clé ! Selon le baromètre d’Ayming paru mercredi dernier, le coût foncier moyen des bureaux, qui rassemble la taxe foncière (TF) et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), a en effet diminué de 4% en 2019, avec 26 euros par mètre carré constatés en moyenne dans les 50 plus grandes villes françaises cette année. «Cette baisse s’explique notamment par la révision des valeurs locatives, qui a modifié le calcul de la base d’imposition à la taxe foncière en 2017, relève Florence Prêtet, experte en fiscalité chez Ayming. De plus, les taux d’imposition sont globalement restés stables cette année, en prévision des élections municipales.»

Albertino Dos Santos, directeur du département Consulting Fiscal et Finance d’Ayming.

Cependant, cette baisse contraste avec la tendance qui est observée depuis plusieurs années. En effet, depuis dix ans, le coût foncier a crû de 61%. «Cette hausse a dans l’ensemble été continue depuis dix ans, et résulte à la fois de la croissance de la valeur locative (+14 %) – qui varie selon chaque immeuble –, et du taux d’imposition (+13 %) – qui varie selon les villes –», remarque Albertino Dos Santos, directeur du département Consulting Fiscal et Finance d’Ayming.

Des disparités selon les villes

Selon les zones, cette inflation a été plus ou moins marquée. «Globalement, les villes où les coûts fonciers étaient les plus faibles sont celles où la hausse a été la plus...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

Articles liés