Fiscalité, Comptabilité, Droit

Fiscalité

Un budget de relance pour les entreprises

Option Finance - 31 décembre 2020 - Alexandra Milleret

Les parlementaires ont définitivement adopté, le 17 décembre dernier, le projet de loi de finances pour 2021. Un vote qui vient clore une année entière de discussions budgétaires pour venir en aide aux entreprises lourdement impactées par la crise de la Covid-19. Au-delà de la baisse massive de la fiscalité, le texte apporte surtout à ces dernières de nouveaux outils afin d’envisager la relance dès l’année prochaine.

Un marathon budgétaire inédit en 2020 ! Après quatre projets de loi de finances rectificatifs pour 2020, les parlementaires ont définitivement adopté, le 17 décembre dernier, le projet de loi de finances pour 2021. Un texte lui aussi marqué par la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19. «Le projet de loi de finances pour 2021 est très complémentaire des différentes aides d’urgence mises en place par le gouvernement tout au long de cette année 2020 pour aider les entreprises à surmonter la crise économique, juge François Landais, président du pôle juridique et fiscal chez Fiteco. Ces dispositions permettront de redonner de l’oxygène à la trésorerie des entreprises.» Alors que le gouvernement prévoit désormais un déficit public à plus de 8 % l’an prochain, certains fiscalistes craignaient que l’exécutif ne revienne sur les annonces faites par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, lors de la présentation du projet de loi en septembre dernier. Ce ne sera finalement pas le cas. «Le vote du PLF 2021 vient entériner de nombreuses dispositions fiscales importantes voulues par Bercy sans grande modification par voie d’amendements», se félicite Dominique Villemot, avocat associé au cabinet Villemot WTS.

Une baisse de l’impôt sur les sociétés pour toutes les entreprises

Parmi ces mesures figure d’abord la confirmation de la baisse de trajectoire de l’impôt sur les sociétés pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Un soulagement pour les fiscalistes qui, compte tenu de la crise,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner