Gestion financière

Poste client

Les professionnels s’adaptent face à la crise du Covid-19

Option Finance - 10 avril 2020 - Anne del Pozo

Poste client

Alors que les trésoreries de nombreuses sociétés sont déjà mises sous tension par la crise et que la sinistralité devrait fortement augmenter cette année en France, la plupart des spécialistes de la gestion du poste client font état d’une hausse sensible des sollicitations de la part de leurs clients, soucieux notamment d’anticiper leurs encaissements. Afin de satisfaire cet afflux de demandes, ces acteurs ont commencé à s’organiser, par exemple en renforçant leurs équipes et en ouvrant gratuitement l’accès à de nouveaux services.

Pour l’économie française, l’année 2020 s’annonce des plus sombres. Selon les statistiques publiées par la Banque de France la semaine dernière, le PIB pourrait reculer de 6 %, du jamais-vu depuis l’après-guerre. Du côté de Bercy, le scénario anticipé est même encore plus noir ! En dépit des dispositifs de soutien mis en place par les pouvoirs publics, cette conjoncture devrait logiquement aboutir à la disparition de nombreuses entreprises, surtout si le confinement venait à durer. Selon Euler Hermes, les défaillances pourraient ainsi grimper de 8 % en France après un mois de confinement, puis grimper à 11 % après deux mois de confinement. Coface table pour sa part sur une augmentation de 15 % des défaillances en 2020 dans l’Hexagone. 

Des procédures de recouvrement engagées plus tôt

Ces perspectives incitent plus que jamais les entreprises à suivre de près leur trésorerie. Alors que leur activité tourne au ralenti, nombre d’entre elles cherchent aujourd’hui à accélérer le recouvrement de leurs factures, comme l’illustre l’afflux des dossiers confiés ces dernières semaines aux spécialistes du recouvrement de créances. «Notre activité a été multipliée par quatre en quinze jours, déclare ainsi Alexandre Bardin, fondateur de la fintech Rubypayeur, créée en 2019. Non seulement les entreprises ont besoin de cash pour renflouer leurs trésoreries, mais elles anticipent aussi leurs processus de recouvrement par crainte des défaillances à venir de leurs clients. A ce titre, certaines nous confient leurs créances six fois plus tôt que...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Renaud Texcier, responsable de l’offre SG&A, et de Bertrand Allard, partner, Argon & Co

Les fonctions support et commerciales à l’épreuve de la crise