Macroéconomie

Bilan semestriel

Le risque politique perturbe les marchés financiers

Option Finance - 26 juillet 2019 - La rédaction d'Option Finance

Macroéconomie

Sur les marchés financiers, le début d’année aura été marqué par une succession d’événements politiques, allant des soubresauts autour du Brexit aux tensions diplomatiques alimentées par Donald Trump. Mais les investisseurs ont également focalisé leur attention sur les grandes banques centrales, contraintes d’assouplir leur politique monétaire.

Janvier

15

Ouverture du Grand Débat national initié par le gouvernement français pour répondre à la crise des Gilets jaunes.

25

Donald Trump annonce la fin du shutdown américain (incapacité du congrès à approuver les budgets des départements) qui aura entraîné une paralysie partielle des institutions fédérales durant 36 jours. Il s’agit de la période la plus longue de l’histoire des Etats-Unis. Le shutdown aura coûté 11 milliards de dollars à l’économie américaine.

Février

18

Dans le cadre du Brexit, l’ESMA (Autorité européenne des marchés financiers) accorde un répit aux trois chambres de compensations britanniques par qui de nombreux produits dérivés en euro (taux, change, etc.) transitent. Elles pourront poursuivre leurs activités sur les opérations en euro pendant une période d’un an en cas de «hard Brexit», et de deux ans en cas de Brexit avec accord.

27

Seconde rencontre sans accord entre Donald Trump et Kim Jong-Un à Hanoï au Vietnam sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. La première rencontre avait eu lieu le 12 juin 2018.

Mars

7

La BCE indique qu’elle lancera en septembre 2019 un troisième programme d’injections de liquidités à destination des banques commerciales (TLTRO 3).

21

La Fed annonce qu’elle ne devrait pas augmenter ses taux cette année et seulement une fois en 2020.

29

Faute d’accord, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne n’a pas eu lieu à la date prévue.

Avril

27

La dette argentine est de nouveau dans la tempête. Le peso s’effondre face au dollar, perdant 8 % en deux jours. Malgré le soutien du FMI, les investisseurs se détournent massivement du pays, estimant que le risque de faillite est de 60 %.

29

Profitant de l’écart de croissance entre les Etats-Unis et le reste du monde (notamment l’Europe), le dollar est au plus haut depuis mai 2017 par rapport à un panier incluant des devises comme le renminbi, le won coréen et le peso mexicain. Il a gagné 2 % depuis le début de l’année.

Mai

3

Malgré des négociations encore en cours entre Washington et Pékin, Donald Trump annonce l’entrée en vigueur d’une augmentation des droits de douane à 25 % sur 200 milliards de dollars de produits chinois.

23

L’OCDE revoit à la baisse ses provisions de croissance mondiale pour 2019 à 3,2 % contre 3,3 % en mars, soit 0,3 % de moins qu’à la fin de 2018.

24

Ne parvenant pas à un accord de la chambre des communes du Royaume-Uni concernant le Brexit après des mois de négociations, Theresa May annonce sa démission.

Juin

1er

La Chine annonce la mise en place de nouveaux droits de douane sur 60 milliards de volumes d’importations venant des Etats-Unis.

25

Alors que les tensions se font vives entre...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner