Stratégie

Nicolas Jacob, Head of ESG Research, ODDO BHF AM SAS

L’approche ESG appliquée aux small et mid-caps européennes

Option Finance - 05 Juin 2020 - Nicolas Jacob

ESG, Crise financière

Avant la crise sanitaire, les acteurs du marché ont légitimement mis l’accent sur les questions environnementales. Nous concernant, nous avons toujours considéré les questions sociales et de gouvernance comme essentielles pour l’analyse des entreprises au moyen de critères ESG.

Comment abordez-vous l’univers des smid-caps européennes sous l’angle des critères ESG ?

En Europe, l’univers des valeurs de moyenne capitalisation est très large et diversifié, avec une représentation significative des valeurs familiales. Ces sociétés peuvent encore croître même quand l’économie mondiale ralentit car elles sont suffisamment agiles pour s’inscrire dans des secteurs en expansion et pour capter des tendances ; encore faut-il savoir les sélectionner.

En matière d’intégration ESG, encore davantage que pour les grandes capitalisations, la qualité et la disponibilité des données sont cruciales. Pour y faire face, ODDO BHF Asset Management a fait le choix, il y a plusieurs années, de développer une approche absolue «best-in-universe» limitant ainsi le biais de taille et permettant une approche holistique des risques et opportunités attachés à chaque entreprise.

Pour vous, quels sont les facteurs les plus pertinents ?

L’entreprise, comme toute organisation humaine, n’obéit pas qu’à des facteurs rationnels et quantitativement mesurables. C’est pourquoi nous attachons une importance particulière au dialogue, financier comme extra-financier, avec les sociétés dans lesquelles nous investissons. Notre approche ESG se concentre en particulier sur deux axes forts : d’une part l’analyse du capital humain, du profil des dirigeants à la gestion des ressources humaines, véritable levier de performance opérationnelle à long terme ; d’autre part la qualité de la gouvernance d’entreprise, de la politique de rémunération des dirigeants à la composition du conseil d’administration, source indéniable de limitation du risque. 

En quoi cette analyse s’est révélée particulièrement pertinente dans le contexte de crise de l’épidémie de Covid-19 ?

Ava...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner